Tour du Monde HEC Montréal : Mexique

Tu souhaites partir à la conquête de contrées lointaines, découvrir de nouvelles cultures et partir à la rencontre de personnes aux modes de vie vraiment différents du nôtre ? Ça tombe bien, car HEC te permet de vivre une session en échange dans une Université partenaire, et les dépôts de candidatures se font dès ce mois de janvier ! Pour t’éclairer un peu, l’Intérêt te propose un petit Tour du Monde du 16 au 20 janvier, grâce à des étudiants de HEC qui témoignent sur leurs expériences respectives !

Arthur, échange à Guadalajara (Mexique), Tecnologico de Monterrey, Campus de Guadalajara

  1. Décris ton expérience en quelques mots.

C’était une expérience très enrichissante, inattendue, une super découverte dans un pays extraordinaire.

  1. Avais-tu choisi cette destination ? Si oui pourquoi ?

Non… je voulais aller en Asie, mais je demandais aussi l’Amérique du Sud, et comme j’étais en trilingue, c’est là qu’on m’a envoyé… Guadalajara (Mexique) n’avait pas d’échange l’année passée, peut-être avant mais je n’avais pas vraiment de repère avant de partir.

  1. Comment se passe le système scolaire pour les étudiants en échange dans ton école ?

Le système scolaire ressemblait pas mal au lycée/secondaire, on est très suivi, on a beaucoup de quiz, beaucoup d’oraux, de présentations, on est dans de petites salles, avec des chaises amovibles, on a un contact très fort avec les profs, ce qui donne une ambiance très dynamique et très conviviale. Seul inconvénient : ça donne un côté un peu enfantin, on a un peu moins de liberté, mais ça reste convenable, pas oppressant. À côté de ça, on a été très bien accueillis, on était deux à partir (pour 400 étudiants en échange reçus ! Ils savent faire).

16106532_10210781491000703_301769874_o

  1. Comment sont les gens ? T’es-tu facilement fait des amis locaux ou tu as eu quelques difficultés ?

Les gens sont très accueillants, ils ont toujours le sourire, je me suis fait des amis mexicains très rapidement (notamment grâce au sport), et aussi beaucoup de contacts avec les autres étudiants en échange.

  1. Comment se sont passées tes études à l’Université partenaire ? Le niveau était-il élevé ? Es-tu heureux de retrouver HEC ?

Je n’ai pas trouvé le niveau très élevé, ils passent beaucoup de temps sur chaque chose, le rythme est plus lent, j’ai eu de bonnes notes. Je ne suis pas malheureux de retrouver HEC, mais je serais bien resté un peu plus.

  1. Le pouvoir d’achat si on le compare à celui du Canada ?

On a un énorme pouvoir d’achat, la vie ne coûte rien du tout, l’épicerie, les sorties, les transports, le logement… Aucune exception, la vie est très peu chère, on ne se limite pas trop.

16106336_10210781485000553_1272194740_o

  1. Comment t’y es-tu pris pour voyager durant ton échange ? (le WE, en semaine, avant / après ton semestre)

Sur place, c’est assez instinctif, on se crée des groupes, et on part en voyage très rapidement, on te conseille bien, ton programme se fait très rapidement, on planifie tout dès le début, il y a énormément de choses à visiter. On était un groupe de base de cinq à voyager ensemble tout le semestre. Il y a un nombre d’absences maximum à ne pas dépasser, il faut s’organiser ! Et on optimise notre temps – J’ai fait un road trip d’un mois à la fin en Amérique Centrale.

  1. Quelle est ton anecdote la plus fun ?

Un jour, on s’est fait arrêter par la police pour un contrôle basique, on nous demande de vider nos poches sur le capot de la voiture, et une fois le contrôle terminé, je m’aperçois que je n’ai plus ma carte de crédit ! On interpelle le policier, pour lui demander s’il l’a vu. Il a commencé à mentir et dire que non, puis il a fait semblant de la trouver sur la banquette arrière de notre voiture, comme par hasard. Il avait clairement essayé de me voler ma carte de crédit !

Nous sommes entrés dans un hôtel dans un petit village mexicain, après avoir prévenu que nous venions pour la nuit, il était vide (aucun employé ou client), on est monté dans les chambres, après avoir cherché quelqu’un, sans succès, et hésité, on y a dormi, puis on est parti le lendemain matin, toujours personne dans l’hôtel. C’était vraiment troublant !

On est partis dans une région du Mexique très réputée pour pouvoir voir et nager avec des requins baleines (inoffensifs) et des baleines, on y est allé à la fin du semestre sur conseils d’amis qui y étaient déjà allés plus tôt dans la session et avaient adoré, mais c’était la fin de la saison, on n’avait plus le droit de les voir. Grosse déception, c’était une des raisons principales pour laquelle on y était allé.

  1. Aimerais-tu y retourner ? As-tu déjà songé y vivre à long terme ?

Y retourner oui, y vivre à long terme… Non. Peut-être un petit temps, pour un stage par exemple, 2-3 ans, pourquoi pas.15992047_10210781483760522_1822303991_o

  1. Quelle est la chose la plus importante que tu as apprise sur le plan personnel durant ce voyage ?

Qu’il ne faut pas se baser sur les préjugés. J’ai été tellement surpris de voir comme de nombreuses idées sur le Mexique étaient fausses ! On a parfois des craintes sur la sécurité au Mexique, mais je n’ai jamais eu le moindre problème, je me suis senti très en sécurité, et j’étais loin d’être le seul. Donc ne pas juger, les mexicains sont vraiment adorables, heureux et généreux.

  1. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait partir au même endroit ?

Profite à fond. Ça passe très vite, essaie de faire le plus de choses possibles, le pays est immense et il y a tellement d’endroits magnifiques à visiter, ne perd pas de temps, voyage au max !

Tu peux retrouver d’autres interviews Tour du Monde ici !

Catégories: Échanges