Tour du Monde HEC Montréal : Finlande

Tu souhaites partir à la conquête de contrées lointaines, découvrir de nouvelles cultures et partir à la rencontre de personnes aux modes de vie vraiment différents du nôtre ? Ça tombe bien, car HEC te permet de vivre une session en échange dans une Université partenaire, et les dépôts de candidatures se font dès ce mois de janvier ! Pour t’éclairer un peu, l’Intérêt te propose un petit Tour du Monde du 16 au 20 janvier, grâce à des étudiants de HEC qui témoignent sur leurs expériences respectives !

Pierre, échange à Helsinki (Finlande), Hanken School of Economics

  1. Décris ton expérience en quelques mots.

Une expérience folle qui m’a permis de rencontrer des tas d’étudiants du monde entier, de cultures complètement différentes de la mienne. Un mélange hétéroclite de voyages, de soirées, et d’activités en tout genre.

  1. Avais-tu choisi cette destination ? Si oui pourquoi ?

Je n’avais pas choisi cette destination. Elle ne faisait même pas parti de mes 10 choix, c’est pourquoi j’ai un peu hésité avant d’accepter mais au final je ne regrette absolument rien de mon échange.

  1. Comment se passe le système scolaire pour les étudiants en échange dans ton école ? Le niveau était-il élevé ?16010302_10210329861218866_1871238377_o

Le système finlandais, tout comme le système suédois marche différemment du système québécois. Ici, lorsqu’on choisit une matière, on ne la suit pas pendant un semestre entier mais pendant un demi-semestre (en réalité comme que le semestre dure 4 mois chaque cours est suivi pendant 2 mois). Il n’y a donc pas d’intra mais juste une période de finaux. Les cours m’ont semblé plus ou moins du même niveau que ceux donnés aux HEC.

  1. Comment sont les gens ? T’es-tu facilement fait des amis locaux ou tu as eu quelques difficultés ?

Les finlandais peuvent sembler un peu « froids » au premier abord mais au final il se trouve qu’ils adorent sortir et sont vraiment abordables une fois que tu as entamé une conversation. Je n’ai pas vraiment rencontré de « locaux » et c’est un peu dommage. Les seuls finlandais que j’ai pu côtoyer étaient l’équipe chargée de nous intégrer. Je me suis principalement fait des amis qui étaient comme moi en échange.

  1. Comment se sont passées tes études à l’Université partenaire ? Es-tu heureux de retrouver HEC ?

Plutôt bien, un emploi du temps très léger ce qui me permettait de profiter pleinement de mon échange. Je suis content d’être de retour à HEC mais si j’avais la possibilité de repartir (vers une autre destination pour découvrir encore quelque chose de nouveau) je signerai tout de suite.

  1. Le pouvoir d’achat si on le compare à celui du Canada ?

En Finlande, tout est très cher (logement, bouffe, transports, alcool, entrée en boîte…). Mais quelques trucs & astuces peuvent permettre d’économiser beaucoup :

– Vivre dans les logements étudiants (en dehors de la ville mais beaucoup moins chers et beaucoup plus conviviaux qu’en centre-ville).

– Tarif étudiant pour les transports.

– Manger à la cafétéria de l’école (2.5 euros pour entrée/plat, environ 3.5$CAN) ou bien faire ses courses à Lidl qui est une version cheap du Metro (un peu comme le Maxi, la qualité en plus)

– Acheter son alcool de préférence en Estonie (8 euros l’aller-retour mais de grosses économies une fois sur place), etc.

16010565_10210329861538874_591897462_o

  1. Comment tu t’y es pris pour voyager durant ton échange ? (le WE, en semaine, avant / après ton semestre)

Je ne devrais sûrement pas dire ça mais je ne tenais vraiment pas compte de mes cours pour voyager. J’ai par exemple rater deux semaines de cours pour aller fêter la Saint Patrick à Dublin, je suis parti également une semaine entière pendant mes cours en Russie ou fait plusieurs trips à Stockholm pendant certains week-end.

  1. Quelle est ton anecdote la plus fun ?

Je pense notamment aux heures où le soleil se lève/se couche en hiver vs en été. Par exemple quand j’ai débarqué en Finlande en janvier, le soleil se levait vers 10h-11h du matin et se coucher vers 15h, ce qui ne te laisse pas beaucoup de temps pour profiter de la journée. En revanche, en Juin-Juillet, le soleil ne se couche pratiquement pas. Par exemple je suis allé à Saint-Pétersbourg pendant l’été et il y avait un festival appelé les Nuits Blanches qui durait pendant plus de 24heures durant lesquelles le soleil ne disparaissait jamais à l’horizon !

  1. Aimerais-tu y retourner ? As-tu déjà songé y vivre à long terme ?

J’aimerais beaucoup y retourner notamment pour voir des choses que je n’ai pas eu la chance de faire comme aller loin dans le cercle polaire voir les aurores boréales, etc. En revanche, je ne pense pas que je pourrais y vivre, il me faut un pays un peu plus chaud et avec plus de luminosité en hiver mais j’apprécie énormément ce côté paisible qui n’a absolument rien à voir avec les grandes villes dans lesquelles j’ai pu habiter en France ou ici au Canada.

16107907_10210313801857392_463194889_o

  1. Quelle est la chose la plus importante que tu as apprise sur le plan personnel durant ce voyage ?

Où que tu sois, tu trouveras toujours des gens sur qui compter. C’est aussi un véritable moyen de se débrouiller par soi-même, de sortir de sa zone de confort. Mais c’est une expérience que je recommande à tout le monde.

  1. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait partir au même endroit ?

Fonce, dans tous les cas tu vas vivre une expérience MALADE, tu rencontreras pleins de monde, tu voyageras, tu sortiras, tu seras entouré par les plus beaux paysages qui puissent exister.

 

Tu peux retrouver d’autres interviews Tour du Monde ici !

Catégories: Échanges

Tags: ,