Tour du Monde HEC Montréal : Australie

Tu souhaites partir à la conquête de contrées lointaines, découvrir de nouvelles cultures et partir à la rencontre de personnes aux modes de vie vraiment différents du nôtre ? Ça tombe bien, car HEC te permet de vivre une session en échange dans une Université partenaire, et les dépôts de candidatures se font dès ce mois de janvier ! Pour t’éclairer un peu, l’Intérêt te propose un petit Tour du Monde du 16 au 20 janvier, grâce à des étudiants de HEC qui témoignent sur leurs expériences respectives !

Catherine, échange à Sydney (Australie), University of Technology of Sydney

  1. Décris ton expérience en quelques mots.

Incroyable. Personne ne va en Australie et en retient un mauvais souvenir, je viens de Montréal, c’était un rêve éveillé, j’ai trouvé qu’on vivait au jour le jour, je ne pensais pas me sentir autant à l’aise ! C’était la première fois que je partais de chez mes parents pour aussi longtemps, mais j’ai vraiment bien été prise en charge, c’était super bien !

  1. Avais-tu choisi cette destination ? Si oui pourquoi ?

Non, C’étaient mes 9e et 10e choix dans ma liste. J’avais peur de partir aussi loin, je n’avais pas un très bon GPA, mais on m’a recommandé l’Australie. Il faut se faire confiance, peu importe les notes, et faire confiance aux conseils qu’on nous donne !

15991863_10154025681401260_1653627983_o

  1. Comment se passe le système scolaire pour les étudiants en échange dans ton école ? Le niveau était-il élevé ?

L’Australie fait partie du Common Wealth, son économie est très liée à celle du Canada, le système scolaire est assez similaire avec le nôtre, sauf quelques différences : l’école fonctionne avec des « lectures & TP » : 1h30 de lectures et 1h30 de TP, mais personne n’allait aux lectures, tout le monde allait seulement aux TP (« tutorials »), on avait un minimum de présences obligatoires, j’en ai raté pas mal, mais à un moment on te prévient car c’est important pour garder ton VISA…

Sinon le niveau n’était pas spécialement élevé, assez similaire au nôtre, mais j’ai pris des cours plutôt faciles, il m’a surtout manqué la maîtrise d’un certain lexique spécifique, mais on est super bien accompagnés.

  1. Comment sont les gens ? T’es-tu facilement fait des amis locaux ou tu as eu quelques difficultés ?

Malheureusement, j’étais en résidence, je ne me suis pas liée avec des locaux, j’avais seulement une coloc australienne, mais ils sont super agréables, et très impressionnés de voir que tout le monde maîtrise l’anglais ! Ma coloc nous a fait sortir, et même si on rencontre peu de gens, ils sont super cool ! Ça rend la fin moins triste, car tout le monde partait, on se sent moins nostalgique…

15992297_10154025681196260_1052834430_o

  1. Comment se sont passées tes études à l’Université partenaire ? Es-tu heureuse de retrouver HEC ?

Mes études se sont bien passées, j’ai eu des bonnes notes… Les deux Universités se ressemblaient trop pour que je sente une réelle différence, je l’ai vécu comme une bulle, ni chaud ni froid.

 

  1. Le pouvoir d’achat si on le compare à celui du Canada ?

Les deux monnaies sont équivalentes (1$Aus=1$Cad), mais le coût de la vie est beaucoup plus élevé là-bas (le salaire minimum est à 17,29$ !!!) Ceux qui ont pu travailler étaient avantagés ! Mais on s’y habitue avec le temps, le loyer surtout était très correct (289$ / semaine – meilleure option qualité/prix) et l’argent n’était pas un frein pour moi, pas de limite !

16106933_10154025681326260_1387655638_o

  1. Comment tu t’y es pris pour voyager durant ton échange ? (le WE, en semaine, avant / après ton semestre)

Je voyageais dès que je pouvais. On a tendance à penser que l’Australie est isolée, et partout pareille, mais non ! Dès que j’avais 2 jours de congé je partais, en voiture, en avion, pendant les semaines des « lectures », en Asie, et mes parents sont venus me rejoindre pendant mes exams…

  1. Quelle est ton anecdote la plus fun ?

On prenait beaucoup la voiture pour voyager (on roule à gauche !), mon amie me laissait conduire, j’ai eu du mal, et une fois la police nous a arrêté pour un contrôle avec alcootest, pensant que j’avais bu. Mais comme le test était négatif, l’agent s’est retourné vers son collègue avec un sourire : « she’s only canadian ! ».

En voyage à Bali, c’était la 1ère fois que je faisais du scooter, mes amis se sont arrêtés pou15967799_10154025681616260_939286703_or regarder le coucher de soleil, mais je ne savais pas freiner… Je me suis fait mal !

Sur une Île de sable, notre véhicule est resté pris, nous avons poussé pendant 2h, alors que la marée montait, on savait que si on ne s’en sortait pas on devait y rester pour la nuit… C’était une course contre la montre, on est arrivé à temps !

On a vu un requin près d’une plage, notre premier réflexe a été de se précipiter pour le voir de plus près alors que ça pouvait être dangereux !!!

Je me suis rendue dans des « figure 8 pools », des zones de vagues dangereuses et de coraux, un danger mortel, et j’ai posté une photo de moi sur les réseaux sociaux qui est passée aux informations locales, disant que les touristes étaient inconscients du risque ! La vidéo par ici

  1. Aimerais-tu y retourner ? As-tu déjà songé y vivre à long terme ?

Oui…et oui. C’est sûr que j’y retourne, mais je n’y retournerai pas en tant que touriste, je voudrais y aller avec un projet, pour continuer sur la lancée que j’ai commencé, j’ai trop apprécié pour y retourner seulement pendant des vacances.

  1. Quelle est la chose la plus importante que tu as apprise sur le plan personnel durant ce voyage ?

J’ai vécu beaucoup, je suis passée par de la maladie, j’ai affronté seule des situations où j’aurais aimé être entourée, j’ai réalisé que j’aimais être entourée, et j’ai l’impression d’être plus heureuse de vivre avec les autres…

15991647_10154025681106260_1876821254_o

  1. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait partir au même endroit ?

Ne pas planifier. Pars, vis au jour le jour, et n’aie pas d’attentes, je suis arrivée avec rien et dès mon arrivée j’ai pu construire mon aventure, on ne sait pas de quoi le séjour sera fait, tout était spontané. Et n’aie pas peur ! Il faut vivre au jour le jour, c’était parfait.

Catégories: Échanges

Tags: ,,,