Tour du Monde HEC Montréal : Australie

Tu as toujours rêver de partir à l’aventure? Savais-tu que l’école t’offre l’opportunité de participer à un programme d’échanges internationaux qui pourrait te mener presque partout dans le monde?  L’Intérêt te propose un avant-goût de cette expérience incroyable à travers des témoignages d’étudiants déjà partis, histoire que tu retrouves ta motivation à étudier (peut-être a-t-elle disparue en cette période assez fraîche!). De plus, tu devras, si tu souhaites participer, émettre une liste de choix de tes destinations privilégiées en janvier  … Voici de quoi t’aider un peu! 

Interview de Vincent Collard-Tremblay, parti en échange à Sydney ,l’University of Sydney College of Business (Australie)

  1.  Peux-tu décrire ton expérience en quelques mots?

Mon expérience fut magnifique. Tout d’abord, l’Australie était pour moi une destination de rêve. Ensuite, la ville de Sydney a rendu mon expérience encore meilleure. Ce pays est pour moi synonyme de chaleur, plages, roadtrips, surf et un accent assez difficile à appréhender!

  1. Avais-tu choisi cette destination? Pourquoi?

Sydney était ma destination de prédilection et cette université en particulier était mon premier choix ! J’avais choisi cette école pour son architecture magnifique ainsi que pour son excellence académique. Je voulais absolument aller à Sydney, car c’était mon rêve d’habiter proche de l’océan et d’échapper à un hiver difficile.

  1. Comment se passe le système scolaire pour les étudiants en échange dans ton école? Le niveau était-il élevé?

Pour ce qui est du côté académique, j’ai trouvé la charge de travail plus grande qu’à HEC. Peut-être que j’avais choisi les mauvais cours…mais il était nécessaire de travailler tous les jours pour ne pas prendre de retard. J’avais aussi beaucoup de travaux d’équipe et de présentations orales (pratiquement chaque semaine). Il était donc difficile de manquer des cours. Finalement, j’ai réussi à obtenir de bons résultats mais la crainte de ne pas valider certains cours a toujours été présente.

  1. Comment sont les gens? T’es-tu facilement fait des amis locaux ou tu as eu quelques difficultés?

Les australiens sont très sympathiques. Il est facile de rencontrer de nouvelles personnes et de commencer des discussions avec des inconnus. Notamment sur la route de la côte Est vers Cairns. En effet, il n’est pas rare de revoir les mêmes personnes dans différentes villes populaires. Je ne me suis pas fait tant d’amis locaux car, ayant beaucoup de travaux et en habitant loin de l’université, je ne me suis pas beaucoup impliqué dans les activités de l’université.

  1. Comment se sont passées tes études à l’Université partenaire? Es-tu heureux de retrouver HEC?

Globalement, mes études se sont bien passées. J’ai validé tous mes cours avec d’assez bonnes notes. Lorsque le semestre a commencé, l’université a organisé une semaine d’initiation. Cependant, je trouve que celle-ci était beaucoup trop axée sur le côté académique et n’a pas facilité le tissage de liens avec les autres étudiants en échanges (je pense qu’ils devraient prendre exemple sur HEChange!) .Étant pas mal impliqué dans la vie associative de HEC Montréal, j’ai été très content de revenir dans mon école.

Durant mon échange, j’étais en pleine préparation des élections du comité Promotion avec mon équipe. Ce fut assez difficile de préparer ces élections tout en étant en échange dans un pays à l’opposé du Canada. Seize heures de décalage horaire ,c’est beaucoup, ne serait-ce que pour organiser des réunions!

  1. Pour ce qui est du pouvoir d’achat, comment est-il si on le compare à celui du Canada?

Le coût de la vie est astronomique en Australie, et encore plus à Sydney. Le coût des logements est vraiment élevé, plus ou moins 1400$ par mois pour une chambre. Je payais un peu plus cher que la moyenne mais j’ai choisi un des quartiers les plus dispendieux, Bondi. Par contre, j’étais situé à 10 minutes à pied de la plage et je voyais l’océan depuis mon balcon. Niveau épicerie, les prix sont similaires à ceux que l’on peut trouver à Montréal. On peut facilement bien manger à la maison sans trop dépenser. L’alcool, quant à lui,est très cher,sauf le vin australien qu’on surnomme le GOON. Ce dernier est un incontournable des étudiants en Australie. Tu peux facilement trouver 4L de vin pour 8 ou 9$ !

  1. Comment tu t’y es pris pour voyager durant ton échange? (le W-E, en semaine, avant / après ton semestre)

J’ai beaucoup voyagé avant mon échange. Je suis parti 6 semaines avant le début des cours afin de faire un roadtrip sur la côte Est de l’Australie. Des pass de bus Greyhound sont disponibles. Ceux-ci te permettent de prendre tous les bus que tu veux à condition de toujours aller plus au Nord ou au Sud, dépendamment du pass choisi. Après mon roadtrip, je suis parti 2 semaines à Bali avec des étudiants d’HEC qui faisaient leur échange à Singapour. Pendant la session, je suis parti quelques jours à Melbourne et j’ai fait quelques excursions d’une journée depuis Sydney. À la fin de mon voyage, je suis parti 2 semaines au Japon pour bien compléter mon échange !

  1. Quelle est ton anecdote la plus fun?

Mon anecdote la plus fun est sûrement le surf que j’ai acheté au début de mon échange. En achetant un surf trop petit, j’ai surestimé mon potentiel d’apprentissage. Et malgré de nombreux essais, je n’ai pas réussi à surfer une seule vague…

  1. Aimerais-tu y retourner? As-tu déjà songé y vivre à long terme?

J’aimerais beaucoup retourner en Australie car je ne crois pas avoir profité à 100% de mon échange. La charge de travail des cours ainsi que la préparation des élections à Montréal m’ont pris beaucoup de temps. J’aimerais pouvoir y retourner un jour afin de visiter plus en détail Sydney et ses alentours. Plus vieux, je pourrai examiner la possibilité d’y  vivre.

  1. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait partir au même endroit?

Prépare un budget conséquent!!. En effet, l’Australie coûte très cher et c’est dommage de ne pas pouvoir faire une activité à cause d’un manque d’argent. De plus,je dirais qu’il faut vivre chaque jour de l’échange comme si c’était le dernier. Le temps passe beaucoup trop vite et la pire chose qu’il pourrait arriver, c’est d’avoir des regrets en rentrant.

Alors ? Tenté par l’Australie?

Pour découvrir plein d’autres témoignages, c’est juste ici!

Catégories: Échanges,HEC Montréal

Tags: ,