Tour du monde des échanges: Thaïlande

Tu as toujours rêvé de partir à l’aventure ? Savais-tu que l’école t’offre l’opportunité de participer à un programme d’échanges internationaux qui pourrait te mener presque partout dans le monde ? L’Intérêt te propose un avant-goût de cette expérience incroyable à travers des témoignages d’étudiants déjà partis, histoire que tu retrouves ta motivation à étudier (peut-être a-t-elle disparue en cette période assez fraîche !). De plus, tu devras, si tu souhaites participer, émettre une liste de choix de tes destinations privilégiées en janvier … Voici de quoi t’aider un peu !
Adélaïde Favé, présidente de la YEP, nous emmène en Thaïlande et nous raconte tout ce qu’il faut savoir sur les échanges, c’est parti !

Décris ton expérience en quelques mots. Avais-tu des « préjugés » qui se sont révélés vrais ou faux ?
Je la décrirais en 4 mots : exotique, aventure, soleil et voyages. Il est cependant difficile de se faire de bons amis Thaï (et même asiatiques), il faut persévérer ! On m’avait dit qu’il y avait beaucoup de touristes en Thaïlande… et c’est vrai ! Mais quoi de mieux que de se sentir en vacances tout le semestre ? 😉

Avais-tu choisi cette destination ? Si oui pourquoi ?
Oui c’était mon premier choix. Je voulais vivre une vie totalement différente de ce que j’ai pu vivre jusqu’à présent. Je voulais sortir de ma zone de confort (et pour le coup, j’en suis sorti !)

Comment sont les gens ? T’es-tu facilement fait des amis locaux ou tu as eu quelques difficultés ?
Je me suis fait 2 amis locaux, car je me suis ouverte à eux et que j’étais venue dans l’optique de rencontrer des locaux, mais j’avoue que mes meilleurs amis étaient des « exchanges » aussi. Il est très dur de s’intégrer à la culture asiatique.

Comment se sont passées tes études à l’Université partenaire ?
Très bien ! L’administration est très chill ! Mais n’y allez pas pour la qualité des cours qui est décevante. Il y a de bons professeurs mais les cours sont très théoriques. La charge de travail y était moindre (ce qui permet de beaucoup voyager), mais le niveau de certains cours était quand même difficile.

Quel était ton pouvoir d’achat en Thaïlande si on le compare à celui du Canada ?
On y vit très très bien. Ma résidence me coûtait 350$ pour une chambre privée, je n’ai jamais cuisiné du semestre et un repas à l’extérieur me coûtait entre 1$ et 7$. Tout ça permet de bien voyager à côté.

Comment tu t’y es pris pour voyager durant ton échange ?
Au dernier moment à chaque fois ! Il n’y a rien de mieux que l’Asie du Sud Est pour voyager. Et honnêtement, ne prévoyez pas tous vos plans à l’avance, car rien ne se déroulera jamais comme prévu. Demandez conseils aux gens autour de vous pour qu’ils vous recommandent des choses à faire ! Avoir un guide dans la poche ça peut être bien pratique aussi !

Est-il facile de trouver un logement ?
Très facile. Il y a plusieurs résidences pas si chères que ça.

Aimerais-tu y retourner ? As-tu déjà songé y vivre à long terme ?
Absolument, j’adorerais y retourner ! J’aimerais revenir visiter les îles que je n’ai pas pu découvrir. Cependant, je ne me vois pas y vivre : la chaleur (jusqu’à 49 degrés), la pollution, le bruit et le peu de verdure de cette ville ne sont pas fait pour moi !

Quelle est ton anecdote la plus fun ?
Il y en a beaucoup, mais sortir en boîte et finir en afterparty chez un Français expatrié à Bangkok qui a fait HEC Montréal il y a 13 ans, c’était assez inattendu.

Quel est l’apport personnel de cette expérience pour toi ?
Découvrir de quoi on est capable, se rendre compte des merveilles du monde, faire des rencontres inoubliables et se dire qu’on a qu’une vie et qu’il faut en profiter à fond !
Puis… sur une touche plus négative, voir les dommages qu’on fait à notre planète et en prendre pleinement conscience.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait partir au même endroit ?
Il faut que tu sois prêt à sortir totalement de ta zone de confort ! Profite à fond, voyage un maximum et pars complètement à l’aventure (les meilleurs moments sont ceux qui se font sur un coup de tête).

Alors, envie de partir de découvrir l’Asie ?!

10