La Sun Life recrute !

Les années au HEC c’est sympa c’est sûr, mais ça ne durera pas éternellement … Comme on s’inquiète pour toi et ton futur, l’Intérêt a rencontré les deux ambassadeurs de la Sun Life au HEC, Audrey St-Arnault et Vladimir Van Themsche. Ils sont là pour te parler des stages et des programmes pour les finissants qui sont proposés par la Sun Life.

 Est-ce que vous pouvez nous rappeler ce qu’est la Sun Life ?

Vladimir : La Sun Life c’est la plus grosse compagnie d’assurance et de gestion de patrimoine au Canada. Elle compte autour de 27 000 employés et des bureaux partout à travers le monde.

Et l’ambiance là bas ?

Audrey : Moi je suis en stage chez eux depuis le mois de mars. Et j’ai trouvé qu’ils essayaient vraiment d’avoir une nouvelle approche du monde des affaires. Tant que tu fais ton temps plein, les horaires sont très flexibles surtout pour les étudiants. Ils sont aussi très conciliants avec l’école.

Vladimir : Ils essayent de se défaire un peu de l’image des compagnies d’assurance plates, ils veulent rendre ça plus dynamique.

Audrey : Par exemple, ils ont ouvert un nouveau bureau dans le Mile End, avenue de Gaspé. C’est différent de la ville, un quartier plus « trendy ».

Vous êtes tous les deux ambassadeurs pour eux cette année, comment vous avez trouvé ce job ?

Audrey : Une ancienne étudiante du HEC et ambassadrice de la Sun Life avait glissé mon nom parce que j’étais VP externe du CSL. Les relations publiques c’était un peu en lien avec le poste et quand ils ont vu que je faisais un stage là bas, ils me l’ont proposé. C’était vraiment du hasard.

Vladimir : Moi c’est encore plus par hasard ! J’étais en train de parler avec la coordinatrice des ressources humaines de la Sun Life aux YMCA et elle m’a parlé du poste. Ils cherchaient quelqu’un d’à l’aise avec les gens et qui connaissait du monde au HEC. J’ai essayé et je l’ai eu !

Parlez moi de votre rôle, qu’est ce que vous faites au HEC ?

Vladimir : Notre rôle c’est de créer un pont entre les étudiants et la Sun Life.

Audrey : Parler des stages pour les deuxièmes années et surtout des programmes de rotation pour les étudiants en 3e année. C’est un programme sur 3 ans pour développer ton leadership et pendant lequel tu seras à un poste différent chaque année. Tu peux aussi choisir de partir un an, à Toronto ou à Waterloo par exemple. A la fin des 3 ans, 95% des sortants sont gestionnaires ou senior analystes, ce sont de vraiment bons postes après seulement 3 ans dans une entreprise.

Et c’est pendant le mois de septembre que vous faites des recrutements ?

Vladimir : Oui, on fait des dîners de recrutement par exemple, où les étudiants peuvent rencontrer des représentants de la Sun Life.

Audrey : Sinon notre rôle c’est aussi d’aller prendre un café avec les étudiants pour leur parler du programme.

Pour finir, quels conseils pourriez-vous donner à un étudiant qui est intéressé par les programmes proposés par la Sun Life ?

Audrey : Ce qui ressort des commentaires des représentants c’est que tu vois tout de suite quand la personne est elle-même. Ils cherchent vraiment à s’éloigner du traditionnel, ils veulent des gens très compétents évidemment mais aussi très humains. C’est dans ce sens que va le monde des affaires aujourd’hui, il faut être capable de travailler avec les autres. Vladimir : Ce qu’il faut dire aussi c’est qu’ils ne cherchent pas nécessairement des gens en finance. Le recrutement se fait aussi en TI, en marketing, en comptabilité ou en ressources humaines par exemple. C’est une grosse compagnie donc ils cherchent des profils dans tous les secteurs.

Catégories: HEC Montréal

Tags: ,,