Shooter pour la maire-ménagère

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de quelque chose, et j’aimerais vraiment ça que vous preniez 30 secondes pour lire (ou plus, dépendamment de votre vitesse de lecture je juge pas t’sais).

Je vais vous parler de femmes, d’hommes et de désillusion.

Je me suis posé beaucoup de questions ces temps-ci. Des questions du type : Qu’est-ce que je devrais manger pour souper ? Est-ce que je devrais aller au [email protected] jeudi ? Pourquoi le ciel est bleu? C’est quoi ma place en tant que femme et en tant que future jeune cadre dynamique? Qu’est-ce que je veux faire plus tard? C’est quoi mes passions ? What is life?

Bref, tout ça pour dire que je vis beaucoup de questionnements (comme tout le monde, j’imagine), mais ce qui me préoccupe le plus ces derniers jours c’est lorsque j’ai des discussions de ce genre à propos de notre nouvelle mairesse:

« On va voir ce que ça va donner ça élever des enfants et être maire ».

  • Hein?? Qu’est-ce que tu veux dire?

« Ben oui tser, c’est difficile à gérer une famille et un emploi aussi exigeant »

  • [Longue minute de silence où j’hésite à simplement me lever et partir…] Justin Trudeau, tu penses qu’il fait quoi?

« Cest différent, lui c’est un gars… pis y’a Sophie… »

 [Rire nerveux, je me retourne et crie SHOOTAIRE en prenant mon verre et espère juste oublier qu’on vient de me dire ça. Je veux retourner vivre dans mon monde parfait où le fait que j’ai un vagin ne changera rien à mes chances d’obtenir un emploi ou d’avoir un salaire égal à compétences égales.]

Cette discussion je l’ai eue avec une fille. Comme quoi ce n’est pas une question de sexe le sexisme.

J’aurais pu, j’aurais dû plutôt, répondre autrement, mais j’en étais incapable. Tout ce que je pensais c’était : tu me dis que moi, si je veux avoir des enfants un jour, pis un emploi « exigeant », les gens vont vraiment se demander qui de mes enfants ou de mon emploi je vais négliger ????. Dans mon monde à moi, élever des enfants ça se fait à deux. Faire la cuisine, faire le lavage, aller chercher les enfants à l’école c’est pas juste les femmes qui font ça… Non ?  Apparemment oui pour certains.

Bien sûr, je sais ce qu’est le plafond de verre. Bien sûr, je sais que le double standard c’est pas juste dans les films d’horreur que ça existe. L’autre jour, on m’a demandé, « en blague of course », si j’avais eu une entrevue en séduisant le recruteur et j’ai ri à la « blague ». Parce que, bien évidemment, tous les garçons sans exception sont incapables de juger avec leur tête lorsqu’il est question du sexe opposé. Et toutes les femmes doivent miser sur leur apparence et non leurs compétences.

Je vivais dans un déni volontaire, mais la réalité a frappé mon imaginaire de jeune femme en pleine face. La balloune de mon monde parfait a un peu pété. BON MATIN CENDOU.

 

Snap back to reality comme dirait Eminem.

 

 

 

 

Catégories: L'Actu,L'ovaire du décor,Société

Tags: ,