Prévention et bonnes habitudes de vie : la clé d’une bonne santé

Lavez-vous les mains. 

Portez votre masque. 

Gardez 6 pieds de distance. 

Vous reconnaissez tous ces messages de prévention que l’on entend presque quotidiennement? Mais qu’en est-il de l’alimentation et des bonnes habitudes de consommation alimentaire? Est-ce que les gouvernements portent une attention particulière sur le sujet? 

Le savais-tu ? Selon l’OMS, un des 10 facteurs de la mortalité dans le monde est la consommation trop faible de fruits et légumes. 

Une bonne alimentation, c’est la clé de la prévention. Vous avez certainement déjà entendu que les personnes ayant une mauvaise hygiène de vie ont tendance à tomber malades plus rapidement. Avoir un sommeil réparateur et de durée adéquate, avoir une alimentation équilibrée, avoir un stress contrôlé, tous des éléments qui nous gardent en santé.

Je tenais à faire un article sur ce sujet, à partir de mes expériences personnelles qui ont démontré des résultats considérables. C’est vrai, quand on est jeune, on veut juste en profiter et manger des pâtes et de la pizza sans compter. Mais qu’en est-il des nutriments dans tout ça? Y-avez-vous déjà pensé? Cette tendance à manger sans se soucier des nutriments peut rapidement devenir problématique, que ça soit à 40 ans, 60 ans, ou même prochainement ! Aussi bien commencer dès maintenant à adopter des meilleures habitudes. 

Étant végétalienne depuis maintenant un an et demi, j’ai remarqué une différence majeure sur ma santé. Ma résistance aux périodes difficiles psychologiquement s’est avérée grandement améliorée. On dit souvent que « nous sommes ce que nous mangeons », ou encore qu’« une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours ». Les personnes qui mangent plus d’aliments antioxydants ont naturellement un meilleur système immunitaire, ils résistent donc plus facilement aux différentes maladies. 

Il est d’une grande importance d’inclure des fruits et des légumes dans votre alimentation, mais aussi de se renseigner sur leurs bienfaits pour en faire bon usage. L’un de mes premiers réflexes, lorsque la pandémie de la Covid-19 a commencé, a été de trouver les aliments qui sont gorgés d’antioxydants, ces derniers aident à la réparation et la régénération des cellules de notre corps. L’effet se poursuit donc avec les cellules des poumons, principale cible de la nouvelle maladie à coronavirus. Certains aliments contiennent plus d’antioxydants que d’autres.

Les fruits à favoriser sont : les myrtilles, les mûres, canneberges, framboises, fraises, pruneaux.

Du côté des légumes, on retrouve : betterave, artichaut, l’asperge, le brocoli, le chou rouge, l’oignon et le poivron. Le vin, le chocolat et le thé en contiennent également.

Mais vous devez certainement vous dire qu’être végétalien, c’est un peu extrême. Que notre corps a certainement besoin des produits animaux.

Il y a beaucoup de documentaires concernant ce sujet qui sont disponibles sur les différentes plateformes de visionnement en continu, comme « What the Health », ou « Cowspiracy ». On voit en réalité que les produits animaux ne sont pas forcément nécessaires à notre survie. Non seulement les légumes et les fruits sont importants pour notre santé, mais une trop forte consommation de produits animaux peut être nocive et mener à des maladies (maladies cardiovasculaires, taux de cholestérol trop élevé, etc.). Tout cela est bien sûr à prendre avec des pincettes, le régime végétalien me convient très bien, mais ne conviendrait peut-être pas à tout le monde. Ma partie favorite de ce régime est tout de même que la proportion de fruits et légumes augmente drastiquement dans l’alimentation, car il faut bien se nourrir de quelque chose si on supprime les produits animaux! Je me retrouve donc avec un apport plus important en vitamines, mais aussi en fibres que lorsque je consommais de la viande.

En cette période de pandémie, retenez que de bonnes habitudes de vie résultent d’un bon système immunitaire, ce qui fait toute la différence!

1