On pense, on se dépense et on mange sain à HEC

La semaine dernière avait lieu à HEC la petite semaine de l’innovation sociale. Organisées par le pôle IDEOS, en collaboration avec les étudiants de maîtrise en gestion de l’innovation, les activités proposées pendant ces quelques jours, conférences, ateliers de travail et rencontre de réseautage avaient trois axes principaux : l’alimentation, l’inclusion sociale ainsi que les enjeux climatiques.

L’objectif de cette organisation était d’abord de rassembler et faire se rencontrer les étudiants de tous niveaux, intéressés par les initiatives d’innovation sociale à HEC. On cherche aussi à créer un espace de partage ou même une communauté à l’intérieur de l’école, promouvoir les entreprises déjà présentes dans ce domaine, et permettre l’émergence d’innovations à travers les ateliers de travail proposés.

Présents au lunch d’ouverture, les professeurs de HEC, représentants d’associations de l’école et professionnels étaient rassemblés pour discuter des enjeux sociaux et économiques, des initiatives en cours et de leur expérience professionnelle et personnelle. On réalise finalement qu’une multitude de ressources est disponible à HEC pour celui qui aurait une idée ou un projet. Les intervenants sont nombreux et les présentations brèves, des invitations à aller se renseigner, l’engouement de professeurs et chercheurs passionnés par leur domaine d’activité. Si ce n’était par l’organisation parfaite, on pourrait se croire dans une réunion clandestine prorévolutionnaire lorsqu’on entend, dans l’enceinte de HEC, des concepts comme dépression soutenable, responsabilité sociale et entreprise communautaire. Des enjeux qui rassemblent de plus en plus et au travers desquels on retrouve des initiatives très variées.

11822669_1711102969118165_7287696299126329650_n
Cette semaine, c’était aussi l’occasion d’entendre et de rencontrer des acteurs engagés dans cette voie, d’en tirer inspiration mais aussi conseil. Des témoignages des panélistes, intervenants et participants, je retiendrai ces quelques préceptes d’affaire qu’il est bon de s’entendre répéter parfois :

  • Prendre des risques, être audacieux est nécessaire à l’innovation.
  • Accepter l’adversité, la résistance face au changement et à l’innovation qui sont naturels. Faire en sorte que le changement ne soit pas forcé mais adopté volontairement.
  • Vouloir changer les choses, certes, mais alors en se penchant sur un enjeu qui nous anime émotionnellement, que ce soit les enjeux sociaux, économiques ou alimentaires, ou encore l’éducation, la santé ou les médias.

Pour ne rien gâcher, les organisateurs avaient prévu des lunchs et petits déjeuners santé et des rencontres plus détendues, un cours de yoga et un réseautage vin et fromage. Parce qu’à HEC on sait apprendre, mais on sait aussi se détendre.

Catégories: Développement durable

Tags: ,,,,