Max Fontaine – Candidat à la Vice-présidence Développement Durable de l’AEHEC

Pouvez-vous résumer les éléments marquants de votre plan d’action qui vous démarquent des autres candidats?

Mes objectifs en tant que prétendant au poste de Vice Président au Développement durable sont définis en 3 catégories distinctes, résumées par mon plan d’action, V.I.P 50 : Visibilité, Innovations, Professionnalisme.

Conscient de l’image réductrice actuelle du développement durable au sein d’une école de gestion, je lutterai, en tant que « VP DD », à conscientiser les étudiants aux enjeux du développement durable. Le moyen le plus efficace, pour informer est d’accroître la visibilité de nos évènements, ainsi qu’une conférence en début d’année destinée aux étudiants en général et aux comités de l’AEHEC afin que leurs évènements à venir soient responsables.

Innovations. HEC Montréal regorge d’entrepreneurs en herbe. En partenariat avec des comités tels que la JET ou le CCM, ainsi qu’avec le Parcours Rémi Marcoux et la Département Développement durable de l’école, je m’engage à monter une collaboration afin de créer un atelier pour permettre à nos futurs entrepreneurs d’être écologiquement et socialement responsables.

Le développement durable étant un secteur à part entière de l’économie, il est désormais nécessaire de mettre en contact les étudiants avec les professionnels du développement durable. Cela se fera par le biais du Répertoire des diplômés ainsi que par des cocktails de réseautage, dédiés entièrement au développement durable.

 

Quelles sont votre vision du développement durable et l’importance que vous croyez que l’AEHEC devrait y accorder pour améliorer la vie étudiante?

Afin de devenir de grands décideurs et gestionnaires, les étudiants d’HEC doivent être de plus en plus compréhensifs et à l’aise, avec l’idée de travailler avec le développement durable. Les entreprises, même à vocation ni écologique ni sociale, recrutent des personnes compétentes dans le domaine du développement durable. Ceux qui pensent encore que le développement durable n’est qu’un « hobby » devraient vite se rendre compte que ce n’est plus un intérêt mais une nécessité ! Avec une Terre qui se peuple rapidement, des ressources qui se finissent, des inégalités qui grandissent, disons que notre modèle fait bien d’évoluer ! Ma vision du développement durable, est que les entreprises qui veulent survivre dans le temps ou les gouvernements qui recherchent une prospérité, devront faire du développement durable une priorité.

 

Comment prévoyez-vous en tant que Vice-président.e développement durable soutenir les autres membres du conseil exécutif et les comités de l’AEHEC pour développer davantage d’initiatives de développement durable? 

Les membres de l’exécutif de l’AEHEC, concernés par les enjeux du développement durable, s’assureront continuellement de veiller à ce que les projets sur lesquels ils travailleront, ainsi que les comités avec lesquels ils collaboreront aient un impact durable positif. Les comités de l’AEHEC auront une conférence en début d’année afin de sensibiliser leurs membres aux enjeux du développement durable et qu’ils puissent organiser des évènements qui respectent ses principes. Il sera important de collaborer étroitement avec ces comités car ils sont des moyens de véhiculer les valeurs et la vision de l’AEHEC. Affecter efficacement les Bourses DD sont un moyen de récompenser et d’inciter les comités de l’AEHEC à organiser des évènements socialement et écologiquement responsables. De plus, créer des événements tels que des ateliers basés sur le développement durable, en partenariat avec les comités, permettra de développer un esprit de responsabilité, que ce soit dans l’organisation de leurs évènements, leurs créations de projets ou d’entreprises.

Max Fontaine

 

Catégories: AEHEC

Tags: ,,