L’Intérêt s’infiltre dans les backstage de l’Electro Fashion Night

Il y a quelques semaines se tenait la Fashion Week à Paris, où les défilés s’accumulent et nous font toujours autant rêver. Mais le plus intrigant reste les coulisses de ces grands évènements. L’Intérêt s’infiltre donc pour vous dans les coulisses de l’Électro Fashion Night. 

Évènement mythique à HEC, cette année l’EFN revient plein d’ambitions. J’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe du projet, managé par le coordonnateur Julien Bard, lors d’une répétition à HEC. L’esprit du défilé est placé sous le signe de la convivialité, du dynamisme et de la créativité.

Le thème de l’édition 2021 est « Dazzle », littéralement « éblouir » en français. On y recherche l’expression de soi, au-delà du corps ; il s’agit de l’expression de l’âme, de qui on est, par la mode. On retrouve une volonté de s’habiller en correspondance avec ce que l’on est. L’objectif est de découvrir l’individu dans toute sa beauté et son paradoxe. On ne se cache plus derrière des vêtements pour se créer une carapace. Ainsi, le vêtement est transfiguré, il ne sert plus à être porté, mais à transmettre une identité propre à chacun. Chacun peut arriver à exprimer sa différence par son style vestimentaire, et ne plus être le vecteur d’une société de surconsommation. 

L’EFN est un évènement artistique qui allie plusieurs formes d’art, où mode, danse et musique se retrouvent pour créer un show inédit. L’endroit est encore gardé secret, pour un effet de surprise des plus inoubliables. Plus de 300 personnes sont attendues le 24 novembre, pour l’évènement.

« Venez au défilé, ça va être insane, ça va être incroyable »

Julien Bard – Coordonnateur de l’Electro Fashion Night

Malgré une ambiance détendue, on remarque le professionnalisme avec lequel l’EFN est organisé. Les plans de communication et les campagnes publicitaires sont minutieusement préparés. Très présent sur les réseaux sociaux comme Instagram, Facebook ou LinkedIn, l’EFN a une visibilité importante au sein de HEC, mais aussi aux alentours. Son rayonnement a permis la collaboration, pour cette édition, avec 17 marques montréalaises, indépendantes et responsables. Cette quête de mode éthique rejoint l’objectif du thème, où la transparence est dominante. En parallèle, pour le jour du défilé, quatre maquilleurs et quatre coiffeurs professionnels sont invités pour la préparation du show.

L’exécutif choisit les photos de profil des mannequins

Cette année est synonyme d’inventivité, l’équipe souhaite faire vivre une expérience exceptionnelle autant aux parties prenantes du défilé, qu’aux spectateurs. L’exécutif a dû jongler avec les difficultés liées à la Covid-19, en faisant preuve de créativité. La pandémie a été un frein pour les répétitions. En effet, la réglementation impose un regroupement de 25 personnes maximum. Le SAÉ a aussi été contraint de refuser certaines propositions.

Toutefois, en dépit de ces difficultés, l’EFN s’est affirmé au cours des années comme un évènement artistique et créatif incontournable au sein de HEC. Alors, si tu es intéressé par un show excentrique et inédit, n’hésite plus…

88