L’expérience d’une vie en Bolivie : Partez avec l’AIESEC

Le partage, l’aide aux autres et l’amour : des valeurs qui nous ont été transmises par nos parents dès notre jeune âge où nous devions partager nos jouets avec nos pairs. Peut-être qu’encore aujourd’hui, votre authenticité se traduit par ces mêmes motivations. Pour contrer votre soif d’entraide, l’AIESEC offre des stages pour des étudiants à travers le monde et ce, depuis des décennies, dans plus de 127 pays et pour 27 000 membres.

Pour fêter les 60 années d’existence de l’AIESEC aux HEC, l’organisme organise un voyage humanitaire de groupe en Bolivie pour l’été 2019. Le but ? Réduire les inégalités sociales, donner un accès à l’éducation ou encore œuvrer dans la santé publique.

 

Afin de vous éclairer sur cette belle opportunité, l’équipe de l’Intérêt a rencontré Claire-Marie Boiteux, qui a utilisé toute l’humanité qu’elle a en elle lors de son expérience humanitaire en Bolivie l’été dernier. VP des échanges sortants de l’organisation non gouvernementale, elle est la mieux placée pour vous convaincre de la pertinence d’un projet de cette envergure.

 

Pourquoi se lancer dans une telle aventure ?

Claire-Marie nous explique avec nostalgie, ses meilleurs souvenirs de son voyage, qui selon elle est une expérience unique, qu’elle a hâte de réitérer cet été. Son anecdote la plus marquante est son arrivée « j’ai vraiment hésité à passer les portes de l’aéroport parce que j’avais trop peur de me retrouver dans un pays, une ville où je ne connais personne. Avant de rejoindre le point de rencontre, j’ai pris 5 minutes avant de passer les portes de sécurités et de prendre mon courage à deux mains et finalement, lorsque je suis arrivée, il y avait 10 personnes qui m’attendaient. C’était réellement un des moments les plus marquants. ». C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle la voyageuse nous incite à y aller et se retrouver en milieu familial. « Ils m’ont réellement pris sous leur aile, un foyer très chaleureux où j’étais traitée comme un membre à part entière de la famille et je crois que c’est vraiment bien de se retrouver dans le quotidien d’une famille car j’étais totalement immergée dans la culture espagnole. J’ai pu mener une vie typiquement bolivienne pendant plusieurs semaines : je sortais avec des amis le soir, je mangeais avec eux, etc. » Donc, pourquoi partir? Parce qu’un mode de vie distinct et intéressant peut devenir votre vie de tous les jours pour plus d’un mois.

Pourquoi choisir l’AIESEC?

Claire-Marie explicite bien le fait que cette organisation offre une expérience réellement complète. L’instance permet à ses participants de découvrir le pays de fond en comble par son expérience et la réputation qu’elle a su établir.  Elle ajoute aussi que « le rapport qualité prix y est incomparable, on parle de trois à quatre fois moins cher pour une qualité qui s’avère être supérieure. L’AIESEC offre, à un prix très faible, une formule tout inclus avec des séances de leadership et l’organisation va aussi s’assurer que l’expérience se déroule bien malgré la distance avec Montréal ». L’organisme fait un réel suivi incomparable qui se fait dans un professionnalisme de renom.

 

Pourquoi partir en Bolivie?   

            C’est plutôt un effet boule de neige qui a mené Claire-Marie vers cette destination. En effet, la personne qui était en charge de l’AIESEC à l’époque avait une opportunité du nom de « Teaching our children » en Bolivie. Avec cette idée derrière la tête et quelques recherches sur le pays qui lui était inconnu, elle a décidé de saisir l’occasion pour renforcer les faibles bases en espagnol qu’elle avait acquise dans son parcours scolaire. Elle nous explique : « Je ne savais vraiment pas parler espagnol à mon départ, mais j’ai pris cette opportunité là pour me pratiquer et découvrir une culture que je ne connaissais pas. A mon retour, j’étais capable de tenir une conversation complète ». De plus, la Bolivie regorge d’endroits magnifiques à explorer : « la Paz est une ville dans une montagne et le métro est remplacé par des téléphériques où l’on peut admirer la vue tous les jours. C’est un pays qui regorge d’une richesse naturelle impressionnante, et l’AIESEC exploite beaucoup cela pour nous permettre de visiter ces beaux endroits au maximum ». Elle a d’ailleurs bien hâte de repartir pour visiter encore plus de sites et voyager aux alentours.

 

 

Pourquoi choisir de partir en groupe?

« Le départ seul peut faire peur, on part dans un pays qu’on ne connait pas, dans une culture différente, on ne connait personne, on n’a qu’une seule personne référente, le EP manager, pour nous accompagner ». Elle nous parle ici d’un grand sentiment de sécurité que de savoir que d’autres sont à distance minime. En outre, « c’est un peu comme si le stress se posait sur tout le groupe » puisque tous devront accomplir sensiblement les mêmes défis. Pouvoir partager son expérience avec d’autres est également un point fort : on créer des souvenirs ensemble et tissons des liens uniques. Mais partir en groupe n’enlève rien à l’expérience unique du voyage car chacun vivra dans sa propre famille, et pourront se retrouver après leur travail et les fin de semaines.

 

En bref, l’organisme offre une expérience réellement complète à un faible coût qui vous permettra d’être exposé à une culture nouvelle et une aventure en or. L’équipe de l’Intérêt te propose donc d’acheter des billets d’avion et d’ouvrir tes portes aux magnifiques paysages de la Bolivie!

 

Mais pas si vite! Si tu veux en apprendre encore plus sur cette opportunité, ne rate pas l’Info Session du 13 février à 12h30, salle Banque CIBC. Pour plus d’infos : /https://www.facebook.com/events/297024257834397/

 

Catégories: Événements,Sans catégorie

Tags: ,,,,,,,