Les réseaux sociaux et la génération Z : un cadeau empoisonné ?

Les réseaux sociaux, le plus gros point marquant de notre génération Z, possèdent des vertus aussi divertissantes que destructrices. Faisons un point sur l’influence des réseaux sociaux sur nos vies et nos études.

Des conséquences néfastes

Nous allons dans un premier temps exposer plusieurs faits concernant les réseaux sociaux et leur influence ô combien néfaste au quotidien sur nos vies. Cependant avant de m’acharner sur ces outils, je tiens à préciser que, moi le premier, j’utilise les réseaux sociaux (parfois trop-même) et pas tout le temps pour les bonnes raisons.

Tik Tok et ses dérives

Tout d’abord, attaquons-nous au raz-de-marée qu’est Tik-Tok. C’est sans aucun doute le réseau le plus problématique et le plus gros témoin de l’asservissement de notre génération (rien que ça).
Dans un premier temps, il faut savoir que Tik-Tok détruit notre attention à cause de son format de vidéos ultra courtes, qui s’enchaînent. Cela nous pousse à la surconsommation et donc on s’expose à un flux d’informations beaucoup trop important pour notre cerveau qui ne peut pas tout traiter correctement. De ce fait, c’est non-seulement notre attention qui est réduite, mais aussi notre capacité de mémorisation qui en prend un coup, ce qui est loin d’être optimal pour nous, des étudiants.
Un autre gros problème est le fait que Tik-Tok est le réseau le mieux pensé pour nous maintenir divertis à cause de son algorithme surpuissant qui base les vidéos sur nos préférences. Une véritable prison en d’autres termes. Dire stop devient extrêmement compliqué tant ce réseau peut nous divertir. On se retrouve à passer deux heures dessus sans avoir rien fait d’autre.
Les 3 problèmes majeurs de Tik-Tok sont donc : la baisse d’attention, une moins bonne capacité de mémorisation et une perte de productivité considérable. Ce ne sont évidemment pas les seuls problèmes de la plateforme, on peut également mentionner l’hypersexualisation chez les jeunes filles à cause de danses ou challenges qui frôlent parfois la pornographie, voire pédopornographie. Une bien triste raison pour laquelle Tik-Tok est si célèbre.
Après, tout ne reste pas à jeter concernant cette plateforme : dépendant énormément d’un algorithme, la qualité de ce dernier peut mener à des vidéos plus intéressantes que du divertissement dans l’état le plus brut. Et puis, une utilisation raisonnable pour se divertir, à raison de quelques minutes par jour, n’a rien de néfaste. Tout n’est pas noir, bien évidemment.

Le cyberharcèlement

Le cyberharcèlement est un autre gros problème des réseaux sociaux. En effet, sur des réseaux comme Twitter par exemple, beaucoup de personnes sont anonymes et peuvent tenir des propos intolérables sans retenue à l’égard des gens.
L’anonymat sur les réseaux est l’une des raisons principales d’harcèlement. De nos jours, par rapport à 2009, on a constaté une hausse de suicide de 100% chez les filles adolescentes et les jeunes femmes à cause de la démocratisation des réseaux sociaux. Une statistique dramatique qui démontre que les réseaux sociaux sont des catalyseurs de mal-être pour beaucoup plus de personnes que l’on ne pense.
Faites donc bien attention à qui peut voir vos publications, qu’elles soient visuelles ou écrites. C’est important également de prendre du recul sur les conséquences que peuvent avoir nos actes, notamment sur ces réseaux où tout peut être déformé, amplifié et répété.

La netétiquette

Un autre problème auquel on ne pense pas en premier mais qui demeure important, c’est le fait que le contenu public est visible par tout le monde, y compris les employeurs. En effet, plus de 75% des responsables des ressources humaines utilisent les réseaux sociaux pour se faire une idée du candidat.
Vous afficher publiquement dans des situations embarrassantes ou qui ne vous mettent pas en valeur peut nuire à vos chances de trouver l’emploi que vous souhaitez. On parle de la Nétiquette : c’est l’ensemble des règles de bonne conduite à adopter lors d’interactions sur les médias sociaux.
Faites juste attention à ne pas poster n’importe quoi. Par exemple, une photo ou une vidéo où on vous aperçoit en train de consommer une substance illicite ou une vidéo où on voit que vous êtes ivre anéantira immédiatement vos chances d’être recruté.

Tourner les réseaux sociaux à son avantage

Tout n’est pas néfaste concernant les réseaux sociaux, une utilisation judicieuse de ceux-ci peut même avoir des conséquences très positives pour vous.

Les réseaux sociaux sont des alliés pédagogiques de taille. En ce qui me concerne, j’apprends énormément grâce à YouTube ou même sur Instagram par exemple. Twitter est aussi un excellent moyen de se tenir informé en tout temps. Je pense par exemple à des comptes Twitter comme le Wall-Street Journal ou BBC.

Pour ceux qui aiment les réseaux sociaux et savent comment les manipuler, la création de contenu est beaucoup plus enrichissante que la simple consommation. Cela peut permettre de développer un savoir-faire comme la création d’une audience ou du marketing digital.  

Les réseaux sociaux sont des outils utilisés dans le monde professionnel,  et ce n’est pas sans raison. Ils peuvent être utilisés pour réseauter et vous créer une liste de contacts ou des collaborations pour vous aider à grandir professionnellement. Voyez ça comme un outil qui peut vraiment vous aider pour votre carrière.  

Les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie mais ne sont pas sans danger. Il faut veiller à limiter leur consommation et à les utiliser de manière pertinente pour qu’ils vous apportent réellement quelque chose. Le but n’est pas de les interdire ou de les supprimer (du moins ce n’est pas ce que je compte faire pour l’instant). Il faut juste être conscient des risques et de les limiter en adoptant un comportement responsable.
Evidemment, rien ne vous empêche de vous divertir de temps en temps, cela ne doit juste pas prendre le pas sur ce qui compte vraiment pour vous.

9