Et toi, quel étudiant es-tu à la bibliothèque ?

Les intras approchent et le stress monte… Tu es en train de te dire que tu aurais dû aller en cours …Tes camarades te harcèlent pour finir le travail d’équipe à temps… Alors, tu paniques et tu ne vois qu’une seule solution pour sauver ton GPA (et te donner bonne conscience) : la BIBLIOTHEQUE !

L’Intérêt s’est rendu sur le terrain en cette semaine d’examens, afin d’analyser les différents phénomènes que tu pourrais y rencontrer… N’hésite pas à tagger tes amis que tu reconnais à travers une (ou plusieurs…) catégories.

C’est parti !

Le « campeur »:

Cette personne -souvent solitaire- qui a fait de la bibli sa deuxième maison et qui fait partie du décor… Tu ne la connais sûrement pas mais tu sais qu’elle est toujours là, avec ses 5L de café et autres boissons énergisantes. Le nez dans ses livres, le campeur est sérieux et concentré, peu importe ce qu’il se passe autour…  Et entre nous , ça te rassure pas vraiment quand tu sais que toi , à la fin de la journée, tu n’as fait, encore une fois, que procrastiner…

 Variante :Le « campeur stressé »

Presque le même genre que le précédent mais celui-là est spécial : il ne s’arrête jamais! Il est devant la porte à l’aube et la sécurité doit gentiment le pousser dehors le soir. Les pauses ? il ne connaît pas. Il te lance des regards noirs si tu tousses, chuchotes un peu fort ou entreprends une action pouvant nuire à sa concentration.

Le « réseauteur »

Celui-là, on le voit très souvent (et partout). Il n’est pas là pour travailler, mais pour faire le tour de la bibliothèque en s’arrêtant à chaque fois qu’il croit reconnaître quelqu’un… Parfois, il s’assoit quelques temps et tu penses qu’il va étudier, mais NON : il repart aussitôt, emportant parfois avec lui quelques victimes qui décident finalement d’abandonner l’étude !

Le « loveur» (Attention, grosse catégorie!)

Installé stratégiquement, il lui arrive de travailler mais il sait au fond de lui qu’il est là dans le but de retrouver le/la mystérieuse inconnu(e) du dernier [email protected]… Une fois qu’il/elle la repère, il/elle peut parfois tenter quelques techniques de drague…

Variante 1: Les couples qui viennent travailler main dans la main -si souriants-, qui partagent leurs écouteurs, leur tasse de café et qui sont souvent très tactiles… Au plus grand désespoir de leurs voisins de tables (souvent célibataires, désespérés et jaloux).

Variante 2 : Les étudiants qui viennent surveiller leur crush toute la journée en espérant secrètement obtenir quelques eyecontacts… Oups!

 Le « touriste »:Comment le repérer facilement ?

Il se pose à côté de toi toute la journée et regarde un match de foot ou une émission de télé-réalité… Il se promène beaucoup (tout de même, dix pauses par heure…) et dérange tout le monde en discutant très fort… Il réserve six places pour ses amis qui ne viendront que trois heures après -pendant que toi, tu commences à avoir le tournis à force de chercher une table libre-. Bref, le plus gênant de tous !

L’«équipe classique » :

Celui qui vient avec dix personnes parce que « je suis plus motivée quand je travaille avec mes amis ». Parfois ça a l’air de marcher… Parfois ça se transforme en procrastination de groupe…Quelle est ta team?

Variante (on ne m’arrête plus…) : L’équipe de filles qui arrive dans la bibliothèque comme si elles allaient conquérir le monde…

Le « musicien » :

On le connaît tous, cet étudiant, qui fait partager ses goûts musicaux avec tous ses voisins tellement sa musique est forte (il peut parfois fredonner, et même initier quelques mouvements de tête…) !

Il te donne envie d’abandonner tes études et partir vivre seul –big up au garçon qui écoute Justin Bieber devant moi depuis maintenant 2 heures- et très loin.

On oublie pas : Les quelques malchanceux qui vivent d’intenses secondes de stress quand ils oublient de brancher leurs écouteurs et que mille regards s’abattent sur eux…

Les « addicts»

Ceux qui sont obligés de s’arrêter très très très régulièrement pour fumer… Ils savent pertinemment qu’ils vont mourir de froid une fois dehors mais tant pis et puis « ça fait une pause au moins »! Hmm oui ! No offense!

Les « errants »

Celui qui se lève toutes les trente minutes pour répondre à ses appels. Voyons, qui n’a jamais entendu son voisin dire : « Allo ???? Attends une minute là… Je suis dans la bibli » .

Ah ! On l’aime notre belle bibliothèque !!!

Catégories: HEC Montréal

Tags: ,