Entretien avec Pierre-Étienne Joly, prochain président de l’AEHEC

Pierre-Étienne Joly, président de l’AEHEC 55 (2021-2022)

Quel est ton parcours ?

J’ai commencé mon aventure aux HEC en étant rookie et président du Groupe 16. Dès cette première implication j’ai eu la piqûre de la vie étudiante et du monde associatif. J’ai décidé avec des amis de monter en tant que président le comité candidat CSL Fearless aux élections à la fin de ma première année. Nous n’avons pas été élus mais cela m’a permis de découvrir de nouveaux horizons, j’ai pu notamment m’investir dans La Chaise Bleue à titre de présentateur ce qui m’a permis d’en apprendre plus sur la vie étudiante dans sa diversité et ses ressources. Ce goût de s’impliquer ne m’a pas quitté et c’est la raison pour laquelle je suis l’actuel VP Promotion du Comité Promotion Dimensions. Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir été élu par les étudiants du BAA pour devenir le nouveau président de l’AEHEC.

Quelles ont été tes motivations pour postuler à la présidence de l’AEHEC ?

Il y a eu plusieurs facteurs qui m’ont poussé à vouloir faire partie de l’AEHEC. Tout d’abord je regrette que les rookies de cette année n’aient pas pu connaître l’expérience HEC dans toute sa splendeur à cause de la COVID. Cette constatation, mêlée à mon désir de redonner à la communauté étudiante du HEC pour tout ce qu’elle m’a apporté, m’a convaincu de m’engager au sein de l’AEHEC. Pour ce qui est de la présidence, initialement ce n’était pas mon objectif. Tout comme pour la présidence du CSL Fearless il y a quelques années, c’est mon entourage qui m’a poussé à endosser ce rôle. C’est grâce à leur soutien que j’ai le plaisir de pouvoir mettre mon leadership acquis ces dernières années au profit de la communauté étudiante du BAA. J’envisage ma 4e année aux HEC en tant que président de l’AEHEC comme la manière idéale d’aider les étudiants à créer toujours plus de souvenirs de leurs années étudiantes.

Quel va être le changement majeur que tu souhaites apporter à l’AEHEC l’année prochaine ?

Cette année a été marquée par la surprise, l’inattendu et l’adaptation. Malheureusement, dans les contraintes qu’a fait peser la COVID sur les associations étudiantes, de nombreux événements ont dû être annulés. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir l’expérience de cette année pour envisager plus sereinement l’année qui s’en vient. Le changement majeur résidera donc dans notre capacité à considérer chaque événement selon la triple possibilité présentiel / hybride / distanciel. Mon but c’est que la vie étudiante soit animée, quelles que soient les circonstances (zone rouge ou non) et que tous les étudiants puissent assister aux événements qui les intéressent dans la mesure du possible. Et puis évidemment, lorsque le gouvernement le permettra, je compte bien être prêt pour le retour à la normale et reprendre les activités en présentiel !

Quelles sont tes attentes envers ton comité exécutif ?

Je pense que chacun des membres du futur exécutif de l’AEHEC est déjà investi à sa manière et possède ses propres compétences. Mon rôle c’est de m’assurer que tout le monde s’aligne sur une vision commune. Pour l’année particulière qui arrive, je m’attends à ce que les membres de l’exécutif aient, en plus de leur rôle de supervision, un rôle d’aide et de soutien auprès des étudiants. En effet, nous comptons miser sur la formation dès notre entrée en mandat. Après une année qui s’apparente à une pause dans l’organisation d’événements en physique, il est plus important que jamais de ne pas perdre les savoirs transmis d’année en année sur l’événementiel HECien. Il s’agira donc d’être les vecteurs d’une transmission des savoirs nécessaires pour fournir aux étudiants du BAA la meilleure vie étudiante possible.

Quels seront les plus gros défis de l’année prochaine selon toi ?

Le plus gros défi sera certainement la préparation du retour à la normale. D’ici là, il s’agira de travailler sur tous les scénarios possibles pour les événements de nos comités étudiants. Je suis cependant confiant de pouvoir observer le retour d’activités traditionnelles telles que le [email protected] que ce soit en distanciel, hybride ou présentiel. Cette année nous avons eu les succès des MaiZoom du CSL en distanciel et des [email protected] avec soirées Bar Officiels en hybride qui nous rassurent sur la viabilité de ces options. Présentement, nous travaillons déjà avec le nouvel exécutif sur la célèbre Rentrée des Assos. Nous comptons organiser un beau programme de rencontres et de conférences en faisant appel à des experts sur l’organisation d’événements en ligne. Plein d’autres surprises se préparent… nous tenons à ce que les comités étudiants puissent commencer l’année prochaine avec les clés en main pour pérenniser la vie étudiante dynamique que nous connaissons.

On veut retrouver ça !

Quel type de président vas-tu être ?

Je me vois comme quelqu’un de très plaisant ! Lorsque j’étais parrain du Groupe 16 certains pouvaient voir se dessiner dans mon rôle une forme de distance avec les rookies. Je souhaite qu’en tant que président de l’AEHEC les étudiants me voient toujours comme la personne sociable que je suis. Je veux être présent aux événements, échanger avec les autres et vivre ma vie étudiante aux côtés des autres. On pourrait me voir comme un papa dont la priorité est le bien-être et la sécurité des étudiants. Je souhaite surtout qu’on me considère comme une ressource, une personne à qui on a envie de parler, et pas uniquement des affaires mais aussi simplement pour socialiser.

Le mot de la fin ?

J’ai simplement hâte d’entrer en mandat, je croise les doigts pour retrouver le présentiel et pouvoir vous proposer la vie étudiante dont on rêve tous. Soyez prêts, elle est plus proche qu’on ne le croit !

9