Entretien avec Henrik Van Der Horst, prochain VP Externe de l’AEHEC

Tu as été élu nouveau VP Externe de l’AEHEC suite aux dernières élections, dans quel état d’esprit es-tu ?

 Je suis très content ! Il y a beaucoup d’excitation à la vue des projets à réaliser. J’ai hâte d’être au 1er juin, date de mon entrée en mandat. À la fois excité et content, je commence dès maintenant à travailler car il y a beaucoup d’éléments importants à envisager avant la rentrée prochaine.

Tu es déjà amené à travailler avec le futur exécutif de l’AEHEC, comment vois-tu ta collaboration à venir avec eux ?

Oui ! On avait déjà bien parlé avant les élections, c’est un très bon point car ça nous a permis de briser la glace et d’apprendre à nous connaitre. Depuis, on se rencontre régulièrement par le biais de réunions hebdomadaires. On y a défini notre vision commune et on travaille sur des sujets actuels comme le recrutement des escouades. Le reste du temps on travaille aussi en petit groupe sur des projets communs à certains VP. Par exemple, je vais être amené à travailler avec Béatrice Cliche, la future VP Communication, sur des sujets comme le site internet ou l’application. L’objectif est que l’on soit prêt pour notre entrée en mandat et que l’on puisse se lancer directement dans nos projets.

Pour finir, et plus globalement, je dirais qu’on a très bon climat de travail avec beaucoup de motivation. On est une équipe qui se complète très bien !

En tant que VP Externe, tu auras la responsabilité de l’escouade externe de l’AEHEC, comment vois-tu ta future relation avec les membres de ton escouade et que souhaites-tu exiger d’eux ?

Je vois vraiment l’escouade comme un moyen d’aller plus loin à l’externe pour l’AEHEC. Plus personnellement, cela va me permettre de travailler avec une équipe, ce qui est un point important de ma mission. Pour mon escouade, je souhaite créer une relation de confiance et les responsabiliser au maximum du début à la fin de l’année. Il n’y aura pas de temps mort et beaucoup de travail ! Leur implication permettra d’accompagner au mieux les comités et de leur garantir la meilleure expérience possible.

Concernant l’escouade en elle-même, je trouve le mot « exiger » un peu fort (rire) mais j’aimerais qu’ils soient proactifs et fassent preuve d’initiative. J’aimerais qu’ils aient une envie d’avancer mais aussi d’apprendre ! Pour finir, j’ajouterais que je souhaite construire une escouade dotée de créativité et pleine de motivation marquée par un climat de travail agréable.

Comme évoqué précédemment, ton entrée en mandat approche à grand pas, comment travailles-tu sur cette transition ?

Premièrement, je travaille avec Louis Esmel Kodo, l’actuel Vice-Président Externe de l’AEHEC. Nous nous rencontrons de manière régulière et évoquons les sujets importants par grands thèmes. Ensuite, il y a eu un travail de feedback avec les autres VP Externes avant les élections. Cela m’a permis de mieux comprendre leur vision et les différents problèmes qu’ils ont rencontrés. Puisque j’ai déjà effectué cette consultation en avance, c’est un travail sur lequel je ne vais pas forcément revenir. Je vais aussi rencontrer Pablo Segura, ancien VP Externe de l’AHEC 2019-2020. Il a eu un mandat en présentiel et c’est une expérience qu’il m’est important de comprendre pour mieux cerner mes missions au-delà du contexte actuel.

Tu as exposé de nombreux projets dans ton plan d’action, notamment ton désir d’observer une cohérence globale sur ton travail que ce soit à l’interne comme à l’externe, comment y travailles-tu présentement ?

Puisque je ne suis pas encore entré en mandat, la priorité est à l’interne pour le moment. Le point clé est selon moi la cohésion des comités du HEC Montréal car c’est une mission dont le succès dépend beaucoup plus de nous que les partenariats externes. L’objectif est donc de favoriser le bien-être des comités mais aussi la communication entre eux et avec nous. Les élections des comités -que j’attends avec impatience- me permettront de mieux visualiser avec qui je travaillerai et comment. En ce moment je travaille sur ce que je peux faire dès maintenant, à savoir des éléments mis de l’avant dans mon plan d’action comme la conception du « Guide du/de la VP Externe » ou de l’espace Slack par exemple. Sachant que dans le Guide j’évoque beaucoup le CRM, j’essaye de revoir un peu la plateforme pour voir comment tout optimiser pour qu’au 1er juin tout soit bon. J’essaye donc de faire toutes ces petits choses en avance pour pouvoir au mieux débuter mon mandat et surtout, mieux me focaliser sur l’externe une fois le moment venu !

As-tu un dernier mot pour les étudiants du HEC Montréal ?

J’invite fortement les étudiants à s’impliquer dans la vie associative d’HEC Montréal. D’ailleurs n’hésitez pas à vous renseigner au maximum sur les recrutements des escouades qui arrivent bientôt ! Pour ce qui est de l’externe, je vous invite à me donner vos idées de partenariats ou d’ententes potentielles avec des entreprises qui vous tiennent à cœur. Vous pouvez directement m’envoyer un message et nous en discuterons avec grand plaisir !

11