L’entrepreunariat et l’économie sociale à HEC Montréal

Au Québec comme ailleurs, l’économie sociale prend de plus en en plus d’importance. Mais l’économie sociale c’est quoi ?

Représentant actuellement 10% du PIB et plus de 150 000 emplois au Québec, cette branche de l’économie cherche à concilier activité économique, équité sociale et gouvernance démocratique. Les exemples les plus courants sont le commerce équitable ou encore l’épargne solidaire. D’autre part, le cours d’innovation sociale sur la scène internationale fait salle comble aux HEC et le cours a même vu son nombre d’étudiants doubler !

À HEC Montréal, cet engouement pour l’innovation sociale a même encouragé l’émergence de plusieurs start-ups qui ont eu du succès sous ce modèle économique. L’intérêt a regroupé pour toi plusieurs de ces start-ups créées par des étudiants de l’École.

 

UTILE, l’OBNL qui cherche à développer les logements étudiants
Lancée par un étudiant de HEC Montréal, cette initiative a pour but de développer les logements étudiants au Québec avec une formule coopérative. En plus de bénéficier aux étudiants, UTILE cherche à encourager le dynamisme économique et social, tout en étant soucieux de l’environnement et en faisant participer la communauté locale. Concrètement, cela débouchera par exemple sur l’ouverture de nouvelles résidences étudiantes sur le Plateau-Mont Royal et ce dès juin 2018 pour un montant d’environ 470$ par mois.

ALTE Coop, la coopérative qui regroupe des jeunes ingénieurs et met en place des solutions durables
Avoir un impact social et environnemental positif sur le Québec tout en étant au service de la communauté sont les principales préoccupations de cette coopérative. En effet, créée par des étudiants d’origine diverses, cette coopérative cherche à regrouper des ingénieurs ayant fini récemment leurs études afin qu’ils accomplissent des mandats aux prix avantageux tout en respectant certains principes de l’économie sociale telles que la gouvernance démocratique au sein de l’entreprise ou encore la répartition du pouvoir de manière horizontale. En somme, cette coopérative est un bel exemple d’entreprise en accord avec l’économie sociale.

MAP, l’ONG incubatrice de projets solidaires
De « La Carte Repas Solidaire » à Montréal jusqu’à un programme de microfinance au Panama, l’organisation non-caritative MAP, qui compte uniquement des bénévoles, incube différents projets ayant chacun en commun des réponses à des problèmes sociaux, économiques ou environnementaux. Cette ONG aide des projets à aboutir en offrant à leurs créateurs un soutien légal, financier ou encore logistique.

Si tu t’es senti interpellé par tout cela, peut-être que la maîtrise de gestion en contexte d’innovations sociales pourrait t’intéresser afin de concilier tes valeurs et ta vie professionnelle.

Catégories: Académique,Développement durable,Économie

Tags: ,,