Ciné-campus: TurboKid

Dans un monde ravagé par une sorte d’apocalypse, un jeune homme (ou un grand enfant) se débrouille seul. Vagabondant de décharges en décharges à la recherche de babioles à marchander contre la ressource reine : l’eau. Il survit et s’occupe en relisant avidement les comic-books des aventures de son héros d’enfance dans son repaire souterrain. Il est isolé mais ne semble pas en souffrir. C’est ce confort que perturbe Apple lorsqu’elle surgit au détour d’une balançoire, armée de ses yeux écarquillés et son sourire hypertrophié. Du statut d’intruse, elle passe peu à peu à celui d’amie. Toutefois, son enlèvement va précipiter le cours des évènements et pousser le Kid à puiser dans ses ressources et pourquoi pas se hisser au niveau de son idole, TurboMan, pour sauver Apple des griffes du maléfique Zeus.

Turbokid est le premier long-métrage du talentueux trio québécois RoadKillers : SuperStars composé d’Anouk Whissell, de François Simard et de Yoann-Karl Whissell. Naviguant à dos de BMX entre des collines de gravier, le rythme d’une BO entre Power Rangers et Tarantino emmène la trame du film sur un tempo effréné. Ce « Bugs Bunny pour adulte » ravit par son humour omniprésent et ses personnages rocambolesques : saluons au passage le travail sur les seconds rôles qui offrent de la profondeur à cet univers unique. Il ne faut pas chercher de propos trop sérieux sur les grands thèmes que le film secoue (l’homme contre la machine, la pénurie d’eau ou encore la fin de la civilisation), mais plutôt les considérer comme les supports d’une action parfois maladroite, mais toujours réjouissante. Un petit mot sur le gore, qui risquerait de dissuader de potentiels spectateurs. Ne vous fiez pas à l’étiquette ! Les réalisateurs réussissent à s’approprier ce procédé typique aux films d’horreur (RIP Wes Craven) pour le diriger au service de l’action et surtout de l’humour trash qui enchantera les amateurs.

On attend donc de pied ferme la suite de ce collectif montréalais, que ce soit un autre projet ou une perpétuation de cette aventure : Turbokid n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Catégories: Art et vie culturelle

Tags: ,,,,