Céline Gemmel – Candidate à la Vice-présidence Exécutive de l’AEHEC

Pouvez-vous résumer les éléments marquants de votre plan d’action qui vous démarquent des autres candidats? 

Le poste de Vice-présidente exécutive consiste en un soutien administratif au conseil exécutif et c’est dans cette optique que ma campagne se base sur trois grands points: la gouvernance, la responsabilité et l’inclusivité. Ceux-ci permettront à la fois d’assurer une meilleure gestion interne de notre association, mais aussi une meilleure représentation des étudiants sur un large spectre tant au niveau des activités offertes que dans l’implication étudiante à tous les niveaux.

Le premier pôle consiste à améliorer la gouvernance de l’association. Il vise principalement à assurer la mise à jour et la modification des chartes et politiques, mais est particulièrement centré sur l’application de celles-ci.

Le deuxième pôle gravite autour du fait d’augmenter la responsabilité de l’AEHEC en assurant une meilleure compréhension des enjeux que vivent les étudiants et en améliorant l’allocation des ressources de notre association en ce sens.

Finalement, le pôle inclusivité permettra de rendre plus accessible la vie étudiante et de permettre à chaque étudiant de prendre sa place à HEC Montréal. Pour avoir le détail des mesures concrètes que je propose pour accompagner ces trois grands points, cela me fera plaisir de vous rencontrer à mon kiosque à l’entrée Louis-Colin le 15 et 16 mars prochain.

 

Le poste du ou de la Vice-président.e exécutif.ve en est un aux activités et responsabilités variées. Comment comptez-vous concilier le tout afin de répondre à ces exigences?

Le poste de Vice-présidente exécutive a des responsabilités peut-être variées, mais a un rôle très spécifique, soit celui d’être une référence en terme administratif et en ce qui concerne l’environnement politico-juridique pour le conseil exécutif de l’AEHEC.

On peut simplement regarder ses responsabilités sous deux grands thèmes: les responsabilités événementielles et les responsabilités adiminstratives. Les premières, qui sont l’organisation du Cocktail 101 et du Gala Hommage sont sporadiques et demandent un effort à un moment spécifique du mandat soit en septembre et en mars. Je possède déjà de l’expérience en organisation d’événements de par mon implication dans diverses associations étudiantes durant mon parcours scolaire.

Mon mandat de Vice-présidente exécutive sera concentré sur les responsabilités administratives puisqu’il s’agit d’une gestion hebdomadaire et d’un suivi constant des mises à jour, mais surtout de l’application des chartes et politiques de l’AEHEC. Dans ce sens, il évident que la conciliation entre ses deux grands thèmes de responsabilités se fait aisément vu le caractère épisodique des responsabilités événementielles. Je désire prioriser, sans négliger l’organisation des deux événements énumérés, les aspects administratifs reliés au poste de la vice-présidence exécutive qui, selon moi, seront plus demandant et nécessaires pour assurer la pérennité de notre association étudiante à long terme.

 

Le ou la Vice-président.e Exécutif.ve est connu pour être le bras droit du président. Comment vous voyez-vous remplir cette position?

Même si la Vice-présidente exécutive sert à priori de bras droit au président, c’est en fait son devoir d’être le bras droit de l’équipe exécutive en entier et d’agir comme une référence quant à l’applicabilité de toutes les mesures et décisions qui seront prises par l’équipe de l’an prochain.

En ce qui concerne assister le président dans ces fonctions, il s’agira pour moi de travailler de près avec ce dernier pour cibler quels sont les besoins des étudiants et étudiantes membres de l’AEHEC, mais aussi quelle est la place de l’AEHEC en tant qu’association étudiante dans le contexte universitaire. Il s’agira également de conseiller le président et l’ensemble de l’équipe sur tout ce qui concerne l’environnement juridico-politique à HEC Montréal et à l’extérieur pour pouvoir assurer aux étudiants une représentation légitime au sein des diverses instances sur lesquels siège le président et ainsi l’assister dans ce rôle de représentation.

De plus, comme mentionné plus haut, il est prioritaire selon moi, de servir aussi de bras droit aux autres vice-présidents comme dans la révision des contrats de l’association et des comités, dans l’assistance aux comités pour leur gestion interne, en assurant une allocation des ressources conforme à nos chartes et politiques.

Intérêt-élections-Céline

 

Catégories: AEHEC

Tags: ,,