Ce jour où L’Intérêt a participé à un défilé de mode…

Par Ilona Revelat

Vous ne le saviez peut-être pas, mais cette année, 2 membres de votre journal préféré (Thomas Sergent et moi-même, Ilona Revelat) se sont infiltrés dans le défilé de la nouvelle édition de l’Électro Fashion Night : Art Exhibit. Ici, on te raconte TOUT de notre expérience en tant que mannequin. Prêt ?

Commençons d’abord avec les sélections. Celles-ci pourraient se résumer par beaucoup d’appréhension. Après nombreuses hésitations, nous nous sommes supportés et décidés à deux, avec Thomas de tenter notre chance. 

C’est alors de là que l’aventure commença : pour la première répétition je suis arrivée tout à fait sereine, talons à la main. Mais c’est seulement en sortant de ces 3h de runway, que la première chose à laquelle j’ai pensé fut : pas si facile que ça en fait

Et oui, bien que j’ai passé les sélections, il s’est avéré que je ne savais absolument pas marcher ! J’ai donc été d’office inscrite pour un cours de soutien pour apprendre à défiler. Ça commence bien ! 

Mais, au fur et à mesure des répétitions (avec beaucoup de patience et croyez-moi, il en a fallu), l’assurance est arrivée et je vous promets que je ne suis pas tombé une seule fois ! Oui bon, la vraie version, c’est qu’être dans la peau de Kendall Jenner ne me faisait plus du tout rêver. Rester perchée sur ses talons pendant des répétitions qui durent parfois 3 heures, ce n’est pas si évident. Au début je faisais bien la maligne à amener des talons aiguilles mais croyiez moi que le lundi suivant, j’ai débarqué sans scrupule avec des talons carrés, bien plus stables !

A l’approche du défilé, la cadence des répétitions s’accélérait. Notre agenda de mannequin se déroulait ainsi : nos répétitions étaient programmées le lundi et mardi soir jusqu’à parfois 21h30. Ensuite, plus le jour du show approchait et plus on enchainait les essayages chez les créateurs, les répétitions générales et les réunions d’informations…

Au début, on ne réalise pas vraiment ce dans quoi nous nous sommes embarqués et cet agenda nous paraissait, à la longue, une contrainte. 

Mais je vous assure qu’arrivée à j-7 du défilé, lors de nos premiers essayages, la sensation était inexplicable. La plupart de nos tenues valent très chères car les pièces sont fabriquées à la main et sont juste magnifiques. C’est à ce moment-là que nous avons tous réalisés ce qu’on préparait depuis des mois….

Après avoir auditionné des mannequins talentueux, vous vous demandez sûrement comment un tel défilé est organisé. Et bien, étant en immersion et dans les rouages d’une telle organisation, je peux vous dire qu’une bonne team est nécessaire !

À la tête de cette organisation, notre très chère (et exigeante) Amani el Faleh. Oh je dis cela car je peux me le permettre étant sous ses ordres, mais ne vous avisez pas de lui dire une telle chose sous peine d’être enfoui sous la neige !

Ensuite aucun des tableaux ne peut être réalisés sans la directrice artistique, et très patiente, Lola Grumbach qui a un rôle très important et indispensable. 

Ensuite, viens le moment où 34 mannequins doivent être gérés… et c’est là que notre maman vient en scène : Léa Dupont ! Si vous avez une petite faim c’est à elle qu’il faut s’adresser.  Je rigole bien sûr ! Si tu ne veux pas finir dans la neige toi aussi tu as intérêt à bien apprendre tes tableaux et à te DEHANCHER. 

Enfin, pour que nous soyons tous beaux (ou presque) c’est là que les VP boutiques surviennent pour nos trouver les meilleures marques et les meilleurs créateurs possibles. J’ai nommé ; les magnifiques Léa Saad et Nina Charles. 

Pour nous faire briller sur Instagram et nous faire passer pour des stars, Amandine Pandi est toujours derrière toi (enfin devant du coup) avec son objectif et son beau sourire pour faire une belle communication de l’évènement.

Enfin, pour peaufiner cette organisation, notre toute (petite) mignonne Rose-Anna Bot (alias Rosie) nous a réservé la plus belle salle type festival de Cannes. 

Et bien entendu, nos super VP commandites (parfois remplaçants des mannequin absents aux répétitions…. oups): Hugo Badina et Gillian Gienislaw.

Mais peu importe leurs rôles ou leurs tâches, chaque membre était impliqué du début jusqu’à la fin. On s’est construit un esprit de famille en un rien de temps ce qui a rendu l’expérience encore plus géniale.

A l’instant même où j’écris ces mots nous sommes à J-1 du grand jour et le lieu vous a sûrement été révélé : le Centre St Jax! 

C’est une expérience incroyable et magnifique même si je vous avoue que nous commençons tous à avoir une petite appréhension mélangée à une énorme excitation de vous dévoiler ces 3 mois de répétitions !

Si toi aussi tu es passionnée de mode et d’organisation c’est LA prochaine association que tu dois intégrer parce que c’est une expérience juste inoubliable. Que tu sois mannequin, danseur ou dans cette belle team tu vivras ta meilleure expérience pendant 3 mois.

A tous ceux présents au défilé, merci d’y avoir assisté et nous espérons que le show vous a plu ! Ce fut pour Thomas et moi-même, une aventure riche en émotions (et en art) que nous ne sommes pas près d’oublier … 

23