BREAKING NEWS : du nouveau à HEC

Il se trouve que nous sommes actuellement en plein processus de réélection du poste de directeur/directrice de HEC Montréal. Vous ne le saviez pas ? L’Intérêt est donc parti enquêter pour toi afin que tu ne manques rien de cette élection qui marquera le futur de l’école ! Suite au futur départ de Michel Patry  en juin prochain, HEC Montréal s’apprête à élire un nouveau directeur ou une nouvelle directrice. Le processus d’élection de ce dernier est cependant peu connu des étudiants de l’institution.

À chaque session, un étudiant de HEC se rend en cours, acquiert de multiples connaissances (idéalement!), fait travailler ses méninges à la semaine intellectuelle, prend un verre (ou deux, ou trois…) au [email protected], s’achète un de ces délicieux burgers de la cafétéria et bien plus encore. Mais derrière ces grands murs de béton, certains oublient que une administration travaille d’arrache-pied afin d’offrir la meilleure expérience à tous ceux qui ont décidé de s’inscrire dans l’une des écoles de gestion des plus prestigieuses.

Mais que se passe t-il donc à l’école?

Tout d’abord, il faut rappeler que l’actuel recteur, Michel Patry, œuvre à HEC Montréal depuis maintenant plus de douze ans. Ce passionné admet que : « Si vous ne faites pas déjà appel à l’esprit d’innovation et à l’expertise des professeurs, des chercheurs et des étudiants de HEC Montréal, faites-le sans tarder. […] Car, à HEC Montréal, être au service de l’entrepreneuriat et du développement économique du Québec : c’est ce que nous faisons de mieux! » . Toutefois, M. Patry a annoncé au mois d’Août qu’il quitterait prochainement ses fonctions, ce qui ouvre la porte à un futur directeur qui, souhaitons-le, saura diriger pour un mandat de quatre ans avec autant d’ardeur et de compétences.

Un comité de nomination formé de professeurs et de membres du conseil d’administration a pour mandat de réviser les candidatures remises par l’Assemblée de professeurs et le conseil d’administration. Si les trois quarts des membres acceptent la nomination, elle sera alors envoyée aux mains de ceux qui ont le réel pouvoir décisionnel : le conseil d’administration. Nul besoin de mentionner qu’avec l’impressionnant corps professoral de HEC, le conseil fait face à tout un dilemme ! Au moment d’écrire ces lignes, la tension atteint un point culminant puisque les cloches annoncent le deuxième tour de nomination. Il n’y a maintenant plus qu’à attendre les résultats !

Et voilà ! Le mystère est maintenant levé. L’Intérêt souhaite bonne chance à tous les candidats en lice et ne peut qu’espérer le mieux pour cette école qui ne cesse de nous impressionner.

Catégories: HEC Montréal

Tags: ,,,,