6 astuces pour booster votre énergie !

Nous entrons maintenant dans une période de l’année assez difficile. Les journées se sont raccourcies, le froid s’est officiellement installé, et notre emploi du temps est plutôt chargé. Les examens finaux approchent, et avec eux un grand nombre de remises de travaux. Il faut s’accrocher, et pour ça, il faut être plein d’énergie ! Mais comment ? On n’en est pas toujours conscients, mais les sources d’énergies sont nombreuses autour de nous, et il faut savoir les exploiter.

Quelles sont les sources d’énergie ?

Et d’abord, c’est quoi exactement l’énergie ? Faisons un peu d’étymologie : ce mot provient du grec energia, « force en action ». Ainsi, l’énergie peut être considérée comme un moteur, ce qui nous permet d’agir de manière plus ou moins vigoureuse. Et comme tout moteur, afin qu’il fonctionne correctement, il faut l’alimenter avec des carburants que je vous présente ici  :

  • La nutrition ;
  • Le sommeil ;
  • L’activité physique ;
  • Les loisirs ;
  • Les relations ;
  • Le sens

Surpris ? Il y a sûrement des éléments auxquels vous aviez tout de suite pensé. Et d’autres qui vous étonnent peut-être… Alors, rentrons un peu plus dans le détail.

Les sources d’énergie physique : alimenter son corps

La nutrition. Bien sûr ! Je dirais que c’est la source d’énergie de base, la plus importante. Sans ça, on ne pourrait tout bonnement rien faire. Ainsi, il est bon de tout manger, mais toujours de manière équilibrée. N’hésitez pas à visiter le blogue de HEC’Bon, qui propose une mine de recettes faciles pour ceux en recherche d’inspiration. Et si vous n’êtes pas sûrs de quels aliments incorporer à vos repas pour un regain d’énergie, je vous laisse ici une liste des 20 aliments qui donnent le plus d’énergie.

Le sommeil. Évidemment, le repos est primordial pour recharger ses batteries. Néanmoins, il est important de rappeler que nous sommes tous inégaux face au sommeil. On entend souvent qu’il faut dormir environ 8 heures par nuit pour un sommeil réparateur. La réalité, c’est que certains se sentiront reposés avec uniquement 4 heures de sommeil, et d’autres devront dormir 9 heures par nuit. C’est apparemment une question de génétique. Il faut donc apprendre à reconnaître ses propres besoins !

L’activité physique. Eh oui ! Plus que nous fatiguer, au contraire, elle alimente notre corps. Pourquoi ? D’une part, pratiquer du sport libère de l’endorphine, une «  hormone du bonheur » qui procure une sensation de bien-être. D’autre part, l’activité physique régulière va également permettre à notre corps de s’habituer à l’effort, et ainsi d’augmenter notre résistance physique, c’est-à-dire avoir plus d’énergie, plus longtemps. Si j’ai piqué votre curiosité sur le sujet, je vous laisse cette explication plus complète.

Les sources d’énergie mentale : alimenter son esprit

Les loisirs. Quand on pense au repos, on pense au sommeil, et pourtant ! Faire des activités qui nous plaisent, c’est aussi un moyen de se ressourcer, tout en étant actif. Vous voulez regarder une série ? Très bien, laissez-vous une heure par exemple pour profiter de la série, sans vous préoccuper d’autre chose. Il est important de s’accorder de vrais temps de pause, sans culpabiliser. C’est pourquoi le mieux est de les délimiter : prévoyez un espace dans votre emploi du temps pour ces «  temps pour soi ». Se faire du bien, c’est refaire le plein d’énergie positive.

Les relations. Certaines relations nous dynamisent quand d’autres drainent notre énergie. Je suis sûre que vous voyez de quoi je veux parler: on parle de « relations nourricières » et de « relations vampiriques ». Ainsi, il est important de s’entourer des bonnes personnes, qui nous transmettent soutien et affection. En voilà un bon moyen de faire le plein d’énergie ! C’est non seulement un moyen de s’alimenter d’émotions positives, mais également l’occasion de se changer les idées, loin des préoccupations du quotidien. En ces temps compliqués, il nous faut bien ça !

Le sens. C’est-à-dire que pour motiver nos actions, pour faire marcher notre moteur, il faut identifier la raison pour laquelle on agit. Par exemple, en rattachant ce qu’on fait à nos objectifs ou à nos valeurs, cela peut faire naître en nous un sentiment d’accomplissement qui nous donne l’énergie nécessaire pour avancer. Vous avez un travail d’équipe qui ne vous motive pas ? Rattachez cela à une vision plus globale : « Je fais ce travail car je veux réussir ce cours » ou « car il va me permettre d’améliorer ma compétence de travail d’équipe. ». Ainsi, vous vous placez dans une dynamique positive, tournée vers l’apprentissage plus que vers l’obligation. Vous verrez, sentir que ce que l’on fait a un sens décuple notre énergie !

Vous l’aurez compris, l’énergie se trouve un peu partout autour de nous, et non pas seulement dans le repos. Utilisez à bon escient les ressources qui vous sont disponibles pour retrouver motivation et énergie. C’est la dernière ligne droite, nous y sommes presque. Bonne fin de semestre à tous !

16