10 tips pour mieux s’organiser dans sa vie d’étudiant et être productif

La période des examens intras approche, synonyme pour certains d’entre-nous, de journées interminables à la bibliothèque pour rattraper le retard accumulé dans certaines matières où on s’est un peu laissés aller.

Pour éviter de reproduire ce genre d’erreurs qui mènent à des journées très denses et anxieuses, voici quelques astuces que j’applique au quotidien pour mieux m’organiser et être plus productif. Je tiens à dire que je ne suis pas un expert de l’organisation, mais ces astuces m’ont bien aidées.

1 – Avoir un agenda

Avoir un agenda pour prévoir les évènements et les tâches à venir, c’est la base. Que ce soit pour noter la date d’un examen, d’un quiz, d’une présentation, de la deadline d’un long travail… Son format n’a pas d’importance : papier et numérique font très bien l’affaire.  Personnellement, j’ai un agenda papier car écrire manuellement me permet de mieux me souvenir de ce que j’y inscris et j’aime bien le feuilleter pour me souvenir des échéances à venir.

2 – Maximiser l’efficacité des réunions d’équipe

On est tous d’accord pour admettre que les travaux d’équipe sont les tâches les plus chronophages concernant les cours. Pour éviter de passer des week-ends entiers avec son équipe, planifier les attentes et les objectifs de chaque réunion est un bon moyen de garder le cap et de ne pas multiplier les réunions. Parfois, il ne faut pas hésiter à dire quand vous sentez que votre équipe s’égare du sujet de la réunion même si c’est un peu délicat. La vérité, c’est que vos coéquipiers ne vous en voudront pas de vouloir être efficace.

3 – Faire des to-do lists

Les to-do lists sont des outils incroyablement efficaces pour la réalisation de nos tâches quotidiennes. Petit conseil : prenez 5 minutes le soir pour organiser votre journée de demain et vérifiez les échéances de votre agenda au lieu de faire ça au réveil le matin. Attention, faire des listes de tâches super longues n’aide en rien et peut être même contre-productif puisque ça vous donnera juste l’impression de ne pas avoir fait grand-chose.

Google Tasks est une des meilleures applications de to-do lists

4 – Etablir ses priorités

Prenez toutes vos activités (cours, travail, assos, sport, vie sociale…) et faites-en un ordre d’importance. Ensuite, passez plus de temps à vous concentrer sur les priorités les plus importantes pour vous. Ça peut paraître simpliste, mais parfois, on se rend compte que le temps alloué n’est pas proportionnel à toutes nos priorités.

Un outil utile qui peut vous servir à prioriser astucieusement vos tâches, c’est la matrice d’Eisenhower. Ceux qui sont passés par l’année préparatoire la connaissent déjà. Elle permet de classer les tâches selon les 4 catégories ci-dessous. L’idéal est de prendre la bonne action en fonction des catégories assignées aux tâches.

5 – Créer le plus d’automatismes possibles et la routine qui vous convient

Se créer une routine et développer des habitudes qui nous correspondent, c’est essentiel pour devenir plus productif. Notre routine nous permet d’avoir un sentiment de contrôle sur notre vie et nous évite de nous demander « quand ? » et « comment ? » pour chaque tâche à faire. Par exemple, pratiquer régulièrement un sport qu’on aime bien est une excellente idée pour l’estime de soi, sa résilience et sa discipline.

6 – Mieux s’organiser pour dormir plus

Même si vous êtes très occupés, il est inutile de faire des journées de 20h pour réviser ses cours le plus longtemps possible puisque vous n’en retiendrez pas grand-chose. Il est nécessaire de dormir selon vos besoins pour votre bien-être et pour pouvoir être efficace au long-terme. Les heures de sommeil optimales sont entre 7 et 9 heures environ. Ça semble évident mais c’est un aspect négligé au sein de la communauté étudiante.

7 – Retravailler régulièrement le cours

Le fait de prendre quelques instants pour retravailler son cours 2 jours après l’avoir eu permet de ne pas oublier une grande partie de son cours et de devoir tout retravailler. Ce temps consacré à revoir son cours plusieurs fois permet de mieux le retenir à terme et donc de passer moins de temps que devoir « tout refaire » parce qu’on a oublié.

8 – Limiter la consommation de réseaux sociaux

Diminuer sa consommation de réseaux sociaux permet d’avoir une meilleure mémoire car celle-ci ne se concentrera que sur les choses essentielles et non sur les centaines d’informations inutiles que notre cerveau reçoit par jour. Pour y arriver, vous pouvez désactiver les notifications et programmer une limite de temps (qu’on respecte) sur votre téléphone.

9 – Une chose à la fois

Les études ont démontré que les gens qui font du multitâche sont moins efficaces que ceux qui se focalisent sur une tâche à la fois. À force de vouloir tout faire en même temps, on finit par mal faire les choses. Et puis, il faut simplement savoir relâcher la pression de temps en temps et se vider la tête pour repartir sur des bases plus saines. Il y a un temps pour tout.  

10 – Forcer sa productivité

Faire en sorte d’avoir un emploi du temps chargé peut être le remède contre la procrastination. Justement, le fait de ne pas avoir le choix de devoir faire les tâches dans le temps imparti vous rendra beaucoup plus productif que si vous disposez de plus de temps pour le faire. C’est la loi de Parkinson. Ça peut paraître contre-intuitif de se rajouter des tâches ou de ne pas alléger son emploi du temps, mais cela marche véritablement.

S’organiser n’est pas facile au quotidien et demande une bonne dose de rigueur mais cet effort vaut clairement la peine d’être fourni quand on sait que ça nous permet d’éviter des pics de stress surtout pendant les périodes d’examen. L’essentiel est de garder vos objectifs en ligne de mire et de ne jamais les lâcher même si le contexte est défavorable.

6